Construction: Coderre dénonce les syndicats

Publié le 06/06/2016 à 16:19

Construction: Coderre dénonce les syndicats

Publié le 06/06/2016 à 16:19

Par La Presse Canadienne

Denis Coderre. (Photo: Ville de Montréal)

Le maire de Montréal, Denis Coderre, rejette du revers de la main l'inquiétude des entrepreneurs et des syndicats de la construction, qui voient des centaines de millions de dollars de travaux leur glisser sous les pieds pour être transférés aux municipalités.


Ce transfert des travaux de rénovation et de modification aux bâtiments municipaux est prévu dans un projet de loi d'ordre plus général qui est présentement à l'étude à l'Assemblée nationale. Quelque 7500 salariés de l'industrie de la construction pourraient être touchés si ce transfert se réalise, soit 6,9 millions d'heures de travail, représentant 5 pour cent des heures totales dans l'industrie.


Le ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, se rend ainsi à une demande émanant des municipalités, qui veulent obtenir davantage d'autonomie. De plus, il s'inspire d'une recommandation à cet effet de la Commission Charbonneau concernant les «donneurs d'ouvrage» publics.


Mais ce transfert d'activités suscite beaucoup d'inquiétude dans l'industrie de la construction, où l'Association de la construction du Québec s'attend à ce que l'avenir de petites entreprises, surtout, soit compromis.


De plus, l'industrie de la construction est déjà confrontée à une baisse du nombre d'heures, depuis quelques années, et perçoit fort mal de perdre en plus plusieurs centaines de millions de dollars de travaux au profit des employés des municipalités. 


Interrogé à ce sujet lundi, alors qu'il participait à l'annonce de la rénovation de l'Oratoire Saint-Joseph, le maire Coderre a banalisé ces craintes de l'industrie et des syndicats de la construction. «Ça suscite toujours de l'inquiétude quand il y a des gens qui veulent garder leur petit territoire», s'est-il exclamé. 


Il a cité le président de l'Union des municipalités du Québec, Bernard Sévigny, qui avait justifié cette demande des municipalités par un besoin d'autonomie, en plus de la volonté de développer une expertise à l'interne. «Ça fait longtemps qu'on le veut et on se réjouit que ça se fasse», a conclu le maire Coderre.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Denis Coderre la nouvelle corde de Stingray

23/03/2018 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

L'ex maire de Montréal Denis Coderre est nommé conseiller en matière de stratégie commerciale

Téo Taxi va tripler sa flotte de voitures

Mis à jour le 27/09/2017 | Matthieu Charest

Alexandre Taillefer vient tout juste d’annoncer la nouvelle à la Chambre de commerce de Montréal.

OPINION Dix jolies poches pour Montréal
06/09/2016 | Matthieu Charest
Ces stades qui gangrènent les fonds publics
30/07/2016 | Matthieu Charest
Grands gagnants du concours Arista dévoilés
17/05/2016 | Matthieu Charest

À la une

CDPQ: un nouveau fonds d'investissement pour le secteur de l'IA

Il servira à propulser des entreprises qui développent ou commercialisent des produits qui touchent ce secteur.

Défi Start-up 7: Biotifull poursuit son chemin

ENTREVUE. La start-up Biotifull a parcouru beaucoup de chemin depuis la 2e édition du Défi Start-up 7.

Défi Start-up 7: pourquoi intégrer un espace de co-travail?

ENTREVUE. Pourquoi les entrepreneurs devraient-ils considérer l'option d'intégrer un espace de co-travail?