Bois des Caryers : mafia, chèque en bois et fisc aux trousses

Publié le 01/02/2013 à 15:04, mis à jour le 01/02/2013 à 17:01

Bois des Caryers : mafia, chèque en bois et fisc aux trousses

Publié le 01/02/2013 à 15:04, mis à jour le 01/02/2013 à 17:01

Le projet Bois des Caryers, dans l'arrondissement LaSalle. Photo: Gilles Delisle

Le projet de copropriétés du Bois des Caryers, à Montréal, connaît une série de rebondissements : chèque sans provision, hypothèques légales, implication de Tony et Ricardo Magi, proches de la mafia... Les promoteurs Patricia Navarro et Allan Schachter assurent néanmoins que la construction des 500 unités avance rondement.

Leur société à numéro, responsable du projet, peine pourtant à payer ses créanciers. En juin dernier, au moment de rembourser un prêt de construction à un partenaire de Tony Accurso, Amit Gupta, l'entreprise lui a même envoyé un chèque sans provision de 1,32 million de dollars. Elle était à court de liquidités.

Amit Gupta a alors engagé une poursuite pour se faire rembourser. Début janvier, la Cour supérieure lui a donné raison. Le promoteur du Bois des Caryers s'engage donc à le rembourser graduellement et donne des unités du projet en garantie.

Revenu Québec aussi tente de se faire rembourser une dette. Le fisc a enregistré début janvier une hypothèque légale de 884 445 $, garantie par des lots du Bois des Caryers, situé dans l'arrondissement LaSalle, à l'ouest du parc Angrignon. «Ça va être réglé dans les prochains jours, assure Patricia Navarro, dans un message téléphonique à Les Affaires. Eux aussi nous doivent de l'argent : il y a des crédits qu'ils n'ont pas appliqués.»

La liste des créanciers frustrés du Bois des Caryers ne s'arrête pas là. Depuis juin 2011, huit entreprises ont pris des garanties légales sur des parties du projet, totalisant 1,27 M$.

Aux débuts du projet, Ricardo Magi était aux commandes avec Patricia Navarro. Comme elle, il était actionnaire de la société à numéro qui a acheté le terrain et construit les copropriétés.

Les Magi font fuir un prêteur

À la une

Ces quatre doctrines géopolitiques touchent les entreprises

ANALYSE. De la Russie à la Chine et passant par la Turquie, ces doctrines influencent votre environnement d'affaires.

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour le 15/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

15/10/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.