650M$ pour le nouveau Phare de Québec

Publié le 15/11/2016 à 15:59

650M$ pour le nouveau Phare de Québec

Publié le 15/11/2016 à 15:59

Par Matthieu Charest

[Vue du Phare de Québec/Groupe Dallaire]

Les premières vues du Phare de Québec avaient suscité la controverse lors de son dévoilement à l’hiver 2015. Si certains avaient salué la hauteur ainsi que le design hors du commun du complexe, d’autres l’avaient vertement critiqué. C’est dans ce contexte que le promoteur annonce aujourd’hui une version «évoluée» du projet.

Outre le look complètement repensé du complexe sis boulevard Laurier, l’investissement prévu par le Groupe Dallaire passe de 600 millions à 650 millions de dollars sur 10 ans. Le nombre de chambres prévues dans l’hôtel intégré au Phare passe quant à lui de 300 à 150 unités.

De plus, une salle de concert de 750 places s’ajoute à la version initiale. Plus de 1100 unités de logements seront érigées, dont les deux tiers seront offertes en locations, soit 100 de plus qu’à l’origine. Une grande place publique sera aussi aménagée.

La tour principale mesurera toujours 250 mètres de hauteur, alors que les autres feront 180m, 110m et 60 mètres de haut. L'immeuble de 250m serait donc à terme de la plus haute tour canadienne à l’est de Toronto. Un observatoire au sommet est également toujours dans les plans.

Il reste donc quatre des cinq tours prévues au départ, bien que la superficie totale du projet reste la même, soit 2 millions de pieds carrés.  L’équivalent de quatre fois la taille de la tour Deloitte, qui a été bâtie récemment à Montréal.

Trop grand, trop gros?

Il s’agit donc d’un ajout d’une nouvelle offre d’espace immense, et inhabituelle, pour Québec.  Mais selon les données de Colliers International, les taux d’inoccupation des bureaux de la capitale sont beaucoup plus bas que la moyenne canadienne, qui oscillent autour de 12 ou 13%. Dans l’ensemble de Québec RMR, le taux est de 6,3%, alors qu’il est de 7,1% dans le centre-ville historique et de 5,2% près des ponts.

À titre d’exemple, Montréal RMR affiche un taux d’inoccupation de 10,4% et de 8,1% au centre-ville, au troisième trimestre de 2016.

Reste à voir si ces 2 millions de pieds carrés viendront bouleverser l’équilibre du marché. Michel Dallaire, président du conseil et chef de la direction de Groupe Dallaire, n’a aucune inquiétude quant à la capacité d’absorption du Phare par le marché local.

«Déjà, nous sommes à négocier des baux pour 150 000 pieds carrés de bureaux sur les 900 000 pi2 offerts. Je crois que Québec peut absorber 285 000 pieds carrés par année. De toute façon, le Phare, c’est l’équivalent en superficie de ce que nous avons fait dans les dix dernières années, et il sera construit sur dix ans.»

À la une

L'assurance-emploi et l'assurance médicaments dans la mire des syndicats

21/09/2021 | Emmanuel Martinez

Les syndicats s’attendent à des changements concernant l’assurance-emploi et le programme d’assurance médicaments.

Main-d'oeuvre: les attentes des chambres de commerce sont grandes

21/09/2021 | Catherine Charron

Elles s'inquiètent aussi des conséquences qu’aura l'endettement des derniers mois sur les PME.

Le patronat veut de l'action de la part d'Ottawa

Mis à jour le 21/09/2021 | Emmanuel Martinez

Suite aux élections fédérales, les associations représentant les entreprises veulent de l'action de la part d'Ottawa.