14 étages au centre de Gatineau

Publié le 19/02/2011 à 00:00, mis à jour le 28/02/2011 à 14:43

14 étages au centre de Gatineau

Publié le 19/02/2011 à 00:00, mis à jour le 28/02/2011 à 14:43

Par Stéphane Rolland

Le projet résidentiel le plus ambitieux de Gatineau verra le jour sur l'emplacement d'un stationnement du centre-ville du Vieux-Hull, tout près de la Promenade du Portage.

Quand la municipalité des Outaouais a annoncé qu'elle voulait ramener 10 000 personnes dans son centre-ville d'ici 2025, les promoteurs Raymond Chauvet et Jacques A. Parent ont su que cette fois serait la bonne pour leur projet de copropriétés Cartier- Wellington.

Ils pourront enfin construire la tour de 14 étages qu'il planifiait sur ce stationnement acquis en 1998. " La hauteur nous permettra de maximiser l'utilisation du terrain ", dit M. Chauvet. L'immeuble de 162 unités comptera quatre stationnements souterrains et une épicerie au rez-de-chaussée.Les habitations seront situées aux étages supérieurs, tout comme le gymnase, le sauna et la cuisine multifonctionnelle. Plus de la moitié du 10e étage sera consacrée à l'aménagement d'une terrasse dotée d'aires de repos et d'un mur de végétation, dit le promoteur.

Un coup de main de la Ville

Le Cartier-Wellington est le plus ambitieux projet résidentiel du centre-ville, note Denise Laferrière, conseillère municipale du district de Hull. Pour attirer les projets immobiliers, Gatineau doit concurrencer l'attrait de la ville d'Ottawa, en raison du coût plus élevé de la construction au Québec, dit-elle. Depuis 2009, la Ville accorde un congé fiscal de 75 % sur 10 ans aux acheteurs d'une habitation. Ceux qui choisissent une habitation LEED auront en plus droit à une exonération de 90 % au cours des 11e et 12e années.

Ça devrait être le cas au Cartier-Wellington, ont les promoteurs visent la certification LEED. " Nous avons choisi une fenestration et une enveloppe du bâtiment qui économiseront l'énergie ", dit Raymond Chauvet.

Le promoteur veut aussi installer des prises électriques pour les voitures sur une partie de ses stationnements.

Au début des années 2000, l'étude de marché des promoteurs démontrait que le projet ne serait pas rentable. Ils l'ont relancé début 2007. En raison de l'ajout d'unités, les plans et devis ont dû être approuvés trois fois par la Ville, se souvient Denise Laferrière. " Nos études de marché nous ont fait réaliser que les besoins de notre clientèle se trouvaient du côté des habitations plus petites, ce qui nous a permis de diviser le projet en un plus grand nombre d'unités ", dit M. Chauvet.

À la mi-janvier, les promoteurs avaient vendu le tiers des unités. Pour pouvoir financer le chantier, ils doivent avoir vendu de 50 à 60 % des unités, un objectif qu'ils pensent atteindre au printemps. " Nous devrions creuser en juillet, dit le promoteur. Notre objectif est de livrer les habitations au début de l'année 2013. "

52 millions

Investissement, en dollars, que représente le Cartier-Wellington.


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Les régimes de retraite et les véhicules immobilisés sont-ils flexibles?

BLOGUE INVITÉ. Peu importe le type de régime de retraite, les sommes qu’on accumule à l’intérieur sont «immobilisées».

Shopify rejoint le projet de monnaie numérique Libra de Facebook

14:57 | AFP

La Libra sera en théorie gérée par une association indépendante composée d’entreprises et d'OBNL.

RRQ et PSV retardés: l'impact sur la planification successorale

EXPERT INVITÉ. On cherche souvent à savoir à quel moment cette option deviendra rentable.