Vous pouvez maintenant acheter de la bière à 1$ en Ontario

Publié le 27/08/2018 à 11:09

Vous pouvez maintenant acheter de la bière à 1$ en Ontario

Publié le 27/08/2018 à 11:09

Par La Presse Canadienne

[Photo: Natasha Kapur sur Unsplash]

Le nouveau premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a concrétisé l’un de ses engagements électoraux les plus hautement médiatisés, lundi, en permettant à nouveau la vente de bière à 1 $.


Le prix minimal d’une bouteille ou d’une canette de bière est officiellement passé de 1,25 $ à 1 $ partout dans la province, quelques jours avant la fête du Travail, tel que promis.


Cet engagement de M. Ford avait été décrié par bon nombre de brasseurs, qui se disaient incapables d’abaisser leurs prix sans nuire à la qualité de leurs produits.


Même si ces derniers ne sont pas tenus de facturer moins, M. Ford a annoncé que les entreprises participantes se verront récompensées, notamment par des places de choix dans les magasins de la Régie des alcools de l’Ontario ou dans les encarts publicitaires de son magazine.


Les progressistes-conservateurs soutiennent que le retour de la bière à 1 $ stimulera la concurrence sans pour autant affecter les revenus de la province issus des taxes sur la bière et le vin.


Ce nouveau prix minimal ne s’applique pas à la bière en fût et ne comprend pas le dépôt exigé pour les bouteilles.


 


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Où la bière est-elle la plus abordable sur Terre?

29/01/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Je paye ma tournée à celui ou celle qui trouvera la bonne réponse avant de cliquer!

Les brasseurs soulagés de l'exemption de taxe sur les canettes

Ottawa a annoncé la semaine dernière que plusieurs produits en métal américains seraient exemptés des droits de douane.

À la une

Dans quelles villes le prix des propriétés a le plus crû?

BLOGUE INVITÉ. En 10 ans, le prix des maisons a augmenté davantage dans certaines villes du Québec. Lesquelles?

Ottawa aide Chrysler et Honda, mais pas les fabricants québécois

BLOGUE. L’aide fédérale à l’achat d’une auto électrique s’arrête là où l’industrie québécoise débute.

À surveiller: Dollarama, Thomson Reuters et Rogers

Que faire avec les titres de Dollarama, Thomson et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.