Un comité multipartite recommande à Ottawa d'envisager le revenu garanti

Publié le 12/06/2019 à 06:46

Un comité multipartite recommande à Ottawa d'envisager le revenu garanti

Publié le 12/06/2019 à 06:46

Par La Presse Canadienne

Un comité multipartite de députés soutient qu'il est temps que le gouvernement fédéral examine de plus près l'idée d'un programme de revenu garanti, afin d'aider les travailleurs qui sont emportés dans les énormes mutations de «l'économie de plateforme», ou «à la demande».

Les membres du Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées se sont penchés sur le déclin de l'«emploi traditionnel à temps plein», remplacé petit à petit par le travail contractuel et à court terme. Dans leur rapport déposé lundi, les députés concluent que le gouvernement doit explorer «de nouveaux types de soutien du revenu non tributaires du fait qu'une personne occupe un emploi».

À cette fin, le comité demande au gouvernement fédéral d'examiner l'idée de revenu garanti. Ce type de programme consiste généralement en une allocation universelle et sans condition, qui remplace la panoplie d'avantages sociaux ciblés, afin d'aider ceux qui se trouvent entre deux emplois _ et qui passent souvent dans les mailles du filet de sécurité sociale.

Les membres du comité recommandent une refonte du système d'assurance-emploi afin d'élargir ce filet, de réduire le nombre minimum d'heures travaillées avant de toucher des prestations, d'augmenter les paiements versés aux travailleurs à bas salaire et de réexaminer les avantages offerts aux travailleurs indépendants. Ils demandent également au gouvernement de moderniser la réglementation fédérale du travail.

Les députés souscrivent par ailleurs à certains efforts récents du gouvernement fédéral, comme le crédit d'impôt pour les particuliers qui sera bientôt mis en place afin de compenser le coût des cours de formation. Mais ici aussi, le comité exhorte le gouvernement à accorder une attention particulière à la conception même de l'Allocation canadienne pour la formation, afin qu'elle soit accessible aux travailleurs à faible salaire, à temps partiel ou indépendants _ et s'assurer aussi que ces clientèles utilisent effectivement le programme.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Pourquoi le taux de chômage au Québec est-il aussi bas?

Édition du 20 Juillet 2019 | Pierre Cléroux

EXPERT INVITÉ. Le taux de chômage au Québec a atteint 4,9 % ce printemps, soit le plus faible taux ...

Bond surprise de l'emploi en janvier

08/02/2019 | Stéphane Rolland

Il s’est créé 66 800 emplois au Canada en janvier, selon les données de Statistique Canada.

À la une

Hong Kong : vers un pays, un système

16/08/2019 | François Normand

ANALYSE - Le mouvement pro-démocratie à Hong Kong est voué à l'échec à long terme. Voici pourquoi.

Bourse: un peu d'espoir, avant la grande rentrée

BLOGUE. En septembre, la Fed et la BCE donneront un autre coup de pouce monétaire à l'économie.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

17/08/2019 | lesaffaires.com

Que faire les titres d'Industries Lassonde, Couche-Tard et Metro? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.