Un appel de propositions à New York dans la mire d'Hydro-Québec

Publié le 16/10/2020 à 11:54

Un appel de propositions à New York dans la mire d'Hydro-Québec

Publié le 16/10/2020 à 11:54

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Hydro-Québec se prépare à répondre à un appel de propositions dans l’espoir d’acheminer un important volume d’hydroélectricité vers New York en vertu d’un changement réglementaire survenu dans cet État américain.

Le département des Services publics a décidé d’ajouter une catégorie supplémentaire à sa norme sur l’énergie propre, ce qui, estime la société d’État, rend l’énergie produite dans ses centrales existantes admissibles à des crédits d’énergie renouvelable.

D’ici les deux prochains mois, les autorités new-yorkaises vont solliciter les propositions pour 1500 mégawatts (MW) d’énergie et Hydro-Québec a l’intention d’être sur les rangs, a expliqué vendredi son porte-parole Gary Sutherland.

La société d’État discutait déjà directement avec la Ville New York au sujet d’un éventuel contrat d’approvisionnement. Si elle remportait l’appel de propositions, elle pourrait avoir comme client l’agence new-yorkaise plutôt que la métropole.

Une proposition retenue par l’État permettrait à Hydro-Québec de réaliser une nouvelle interconnexion à la frontière. La société d’État n’a pas nommé de projet, mais la ligne Champlain Hudson Power Express (CHPE), réalisée avec Transmission Developers, dispose de toutes les autorisations nécessaires. Le chantier pourrait s’amorcer avec un contrat en poche.

Ce projet peut acheminer entre 1000 et 1250 MW.

La ligne de transport viendrait s’ajouter au New England Clean Energy Connect (NECEC), qui, en sol américain, doit passer par le Maine afin d’approvisionner le Massachusetts dans le cadre d’un important contrat d’approvisionnement.

Contrairement à CHPE, le NECEC n’a pas encore obtenu toutes les autorisations nécessaires et fait face à beaucoup d’opposition au sud de la frontière.

 

À suivre dans cette section

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.