Trudeau évoque à Washington la chaîne d'approvisionnement, notamment celle des métaux

Publié le 17/11/2021 à 15:31

Trudeau évoque à Washington la chaîne d'approvisionnement, notamment celle des métaux

Publié le 17/11/2021 à 15:31

Par La Presse Canadienne

Le premier ministre a également déclaré que le changement climatique serait au centre de ses discussions avec les présidents Biden et Lopez Obrador. (Photo: La Presse Canadienne)

Washington — Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré mercredi qu’il profitera d’une rencontre avec le président Joe Biden pour souligner que les deux partenaires ont un intérêt commun à assurer la fluidité des marchandises à la frontière.

M. Trudeau a plaidé que lorsque les chaînes d’approvisionnement du monde entier sont épuisées à cause de la COVID-19 et que les gens se demandent comment ils vont acquérir les biens dont ils ont besoin, les États-Unis «auraient avantage» à compter sur leur ami le plus proche.

Le premier ministre a fait ces remarques lors d’une séance de questions-réponses organisée par le Wilson Center, à Washington, où il doit rencontrer des responsables américains avant le sommet «des Trois Amigos», jeudi, avec M. Biden et le président mexicain, Andrés Manuel López Obrador.

M. Trudeau a déclaré à l’auditoire que son gouvernement avait commencé à discuter avec les États-Unis il y a deux ou trois ans de l’approvisionnement abondant du Canada en «minéraux critiques», qui sont utilisés dans les batteries d’ordinateurs, de téléphones portables, de véhicules électriques et d’autres articles essentiels.

Le premier ministre a soutenu que le Canada ne pouvait certes pas rivaliser avec certains pays en ce qui concerne le faible coût de production, parce que ces pays «ne se soucient pas» de l’environnement ou des normes du travail. Mais il a plaidé que le Canada, par contre, représente une source plus fiable d’approvisionnement.

La Chine est le premier fournisseur mondial de ces minéraux critiques et les goulots d’étranglement liés à la pandémie ont créé d’importantes pénuries dans le monde.

 

«Vendre» la tarification du carbone

Le premier ministre a également déclaré que le changement climatique serait au centre de ses discussions avec les présidents Biden et Lopez Obrador, soulignant que son gouvernement avait pu remporter deux élections même s’il avait mis en place une tarification du carbone _ un régime nécessaire à l’échelle mondiale, selon M. Trudeau.

La vice-première ministre, Chrystia Freeland, la ministre du Commerce international, Mary Ng, et le nouveau ministre de la Sécurité publique, Marco Mendicino, ont rejoint M. Trudeau sur scène lors de l’événement au Wilson Center.

Mme Freeland a convenu avec M. Trudeau que le monde devrait éviter un «nivellement par le bas» en ce qui concerne les minéraux critiques et a elle aussi souligné l’importance d’un prix mondial du carbone.

M. Trudeau a été par ailleurs interrogé sur la façon dont il protégerait les intérêts des premiers peuples tout en accélérant l’extraction de minéraux critiques. Le premier ministre n’a pas répondu directement, mais il a déclaré que son gouvernement investissait dans de nombreux secteurs pour faire progresser la réconciliation avec les Autochtones, notamment en s’efforçant de lever les avis d’ébullition d’eau et de réduire le nombre d’enfants placés en famille d’accueil.

«Il y a énormément de travail à faire», a-t-il déclaré, admettant que le rythme du changement était «trop lent», mais qu’il devait être fait dans le cadre d’un partenariat respectueux, ce qui prend toujours un peu plus de temps, a-t-il dit.

Le premier ministre Trudeau et Mme Freeland sont arrivés mercredi matin à la base aérienne d’Andrews, dans le Maryland voisin. M. Trudeau devait ensuite passer la majeure partie de la journée à rencontrer des membres du Congrès, avant d’assister en soirée à un gala organisé par le Conseil canado-américain des affaires.

Jeudi matin, le premier ministre doit participer à un événement dans une école intermédiaire en compagnie de la vice-présidente américaine, Kamala Harris. Il aura ensuite des entretiens bilatéraux avec le président López Obrador et le président Biden. Les trois leaders se rencontreront ensuite ensemble à la Maison-Blanche, en fin d’après-midi.

 

Mélanie Joly en éclaireuse

Ce sommet marque la première visite de M. Trudeau dans la capitale américaine depuis le début de la pandémie de COVID-19, en mars 2020. Il s’agit aussi de la première réunion des «Trois Amigos» depuis 2016. Le président Donald Trump, une fois élu, avait rompu avec cette «tradition» plutôt récente.

Avant la rencontre entre les trois leaders, jeudi, la ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly, avait rencontré mardi son homologue mexicain, Marcelo Ebrard.

Les deux ministres ont notamment discuté des développements récents en Amérique centrale et en Amérique du Sud, «dont la situation au Nicaragua et l’évolution préoccupante de la situation en Haïti, ainsi que la situation au Venezuela», indique un communiqué des Affaires étrangères.

Mme Joly a également soulevé les inquiétudes exprimées par les investisseurs canadiens dans les secteurs des mines et de l’énergie au sujet des changements proposés dans le secteur de l’énergie du Mexique, qui ont alimenté les craintes d’une poussée vers la nationalisation.

La ministre Joly «a affirmé que le Canada espère collaborer avec le Mexique pour résoudre ce problème et a souligné la nécessité de rassurer les investisseurs canadiens qui mènent des activités au Mexique», indique le compte rendu du ministère.

 

Sur le même sujet

À la une

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Bourse: Wall Street fermée, Toronto termine en hausse

Mis à jour le 17/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street était fermée ce lundi pour le jour férié du Martin Luther King Day.

À surveiller: Pfizer, Cogeco et Fiera

17/01/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Pfizer, Cogeco et Fiera? Voici quelques recommandations d’analystes.