Trudeau amorce les consultations avec l'opposition pour le discours du Trône

Publié le 17/09/2020 à 10:50

Trudeau amorce les consultations avec l'opposition pour le discours du Trône

Publié le 17/09/2020 à 10:50

Par La Presse Canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau amorce des consultations avec l'opposition en vue du discours du Trône qui pourrait faire tomber le gouvernement libéral minoritaire si aucun autre parti ne l'appuie la semaine prochaine.

M. Trudeau doit s'entretenir par téléphone avec le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, mercredi après-midi. Ce dernier est en isolement, tout comme la majeure partie de son caucus, depuis qu'un employé de son bureau a été déclaré positif à la COVID-19 lundi. La conjointe de M. Blanchet a également contracté le virus.

Le premier ministre doit ensuite discuter avec la leader parlementaire du Parti vert, l'ex-cheffe Elizabeth May.

Quant au nouveau chef conservateur, Erin O'Toole, lui aussi en isolement, il doit être consulté vendredi, de même que le chef néo-démocrate, Jagmeet Singh.

Le discours du Trône sera bientôt ficelé, mais des responsables gouvernementaux soutiennent que ces consultations ne constituent pas pour autant un geste purement symbolique. Des ajouts de dernière minute sont toujours possibles, souligne-t-on, et les partis d'opposition ont déjà clairement énoncé leurs attentes.

Le Bloc réclame notamment un plus grand soutien financier pour aider les aînés à traverser la crise et une augmentation inconditionnelle des transferts en santé aux provinces.

Du côté du NPD, M. Singh a dit s'attendre à ce que le discours du Trône soit plein de «belles choses» mais qu'il s'agisse de «paroles vides». Il a dit tourner son attention vers ce qui figurera plutôt sur le budget et la mise à jour économique à venir. Le NPD demande néanmoins des milliards de dollars de plus pour les services de garde et le logement abordable, en plus du maintien de la Prestation canadienne d'urgence de 2000 $ par mois.

Le discours du Trône devrait s'articuler autour de trois principaux axes: des mesures supplémentaires pour freiner la propagation du COVID-19 et éviter un autre confinement à l'échelle nationale; des mesures pour aider les Canadiens à rester à flot pendant que la pandémie continue de sévir; et des mesures à plus long terme pour rebâtir l'économie.

Il devrait comprendre des engagements à relever le financement pour la garde d'enfants, afin de favoriser le retour au travail des femmes, ainsi que des services de santé, notamment dans les centres de soins de longue durée qui ont été les plus durement frappés par la pandémie.

Le discours du Trône, qui doit avoir lieu le 23 septembre, sera soumis à un vote de confiance dont l'issue pourrait théoriquement déclencher des élections.


image

Service à la clientèle

Mercredi 25 novembre


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

Sur le même sujet

À la une

Comment les employés québécois imaginent-ils l'après COVID-19?

CHRONIQUE. Un sondage montre que notre univers professionnel connaît une incroyable mutation... #EXCLUSIVITÉ

Joe Biden pourrait renoncer à hausser l’impôt des entreprises

En campagne électorale, Joe Biden a promis de faire passer le taux d’imposition des sociétés américaines de 21% à 28%.

À surveiller : Lightspeed, Etsy et Dollarama

Que faire avec les titres de Lightspeed, Etsy et Dollarama? Voici quelques recommandations d’analystes.