Simon Prévost candidat pour le PQ

Publié le 10/03/2014 à 11:42

Simon Prévost candidat pour le PQ

Publié le 10/03/2014 à 11:42

Par lesaffaires.com

Au lendemain de l’annonce de la candidature de Pierre-Karl Péladeau, le Parti québécois (PQ) a officialisé la candidature d’un dirigeant d’un important lobby du milieu des affaires du Québec. Simon Prévost, président des Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ), portera les couleurs du PQ dans la circonscription de Montarville en Montérégie.


M. Prévost a aussi occupé le poste de vice-président pour le Québec de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), un autre groupe de défense des intérêts de la communauté d’affaires. Il a aussi été économiste chez la Banque Laurentienne.


« Notre équipe économique était déjà très solide. Avec Simon Prévost, nous la renforçons davantage », a vanté Mme Marois. Je le répète, nous sommes déterminés à utiliser tous les leviers de l'État pour soutenir nos entrepreneurs, nos entreprises, les aider à se moderniser, à exporter, à innover. Dans ce contexte, la contribution d'un économiste chevronné comme Simon Prévost sera inestimable. »


M. Prévost a affirmé que le PQ avait le « meilleur plan pour appuyer les entreprises et le secteur manufacturier ».


En point de presse, M. Prévost a été questionné sur le défunt projet de Loi 14. À la tête du MEQ, il s’est opposé aux modalités de loi qui visait à étendre les dispositions de la Charte de la langue française aux entreprises de plus de 11 employés. Sans préciser le fond de sa pensée, M. Prévost a fait une distinction entre son rôle de porte-parole du MEQ et ses opinions personnelles. « Le projet de Loi 14, de toute façon, il n’existe plus. On verra pour la suite des choses », a-t-il répondu.


M. Prévost affrontera la députée de la Coalition avenir Québec, Nathalie Roy. L’ancienne journaliste avait remporté le dernier scrutin en récoltant 35,7% des voix.


L’annonce fait suite à celle de la candidature de Pierre-Karl Péladeau, le principal actionnaire de Québecor. L’entrée en scène du controversé entrepreneur a soulevé les inquiétudes des syndicats. Ses opposants ont aussi soulevé des inquiétudes quant à l’indépendance des médias de l’empire médiatique du célèbre entrepreneur.


L’équipe libérale, pour sa part, a présenté la semaine dernière la candidature de Carlos Leitao, économiste en chef de Valeurs mobilières Banque Laurentienne. Jacques Daoust, ancien président d’Investissement Québec, et Martin Coiteux, économiste de la Banque du Canada sont également candidat pour les troupes de Philippe Couillard.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.