Québec solidaire veut interdire les véhicules à essence

Publié le 28/08/2018 à 06:44

Québec solidaire veut interdire les véhicules à essence

Publié le 28/08/2018 à 06:44

Par La Presse Canadienne

Québec solidaire interdirait les véhicules à essence à compter de 2030 s'il forme le prochain gouvernement, selon ce que rapporte mardi Radio-Canada.

Seul l'achat de véhicules hybrides ou électriques serait autorisé dans douze ans, tandis que les acheteurs de véhicules à essence seraient pénalisés dès le premier mandat solidaire, ajoute le diffuseur public.

Selon l'échéancier de Québec solidaire, qui s'inspire de la situation au Royaume-Uni et en France, une obligation de ne vendre que des véhicules hybrides ou électriques entrerait en vigueur en 2030. Une obligation de ne vendre que des véhicules électriques suivrait en 2040, puis les véhicules à essence disparaîtraient des routes de la province en 2050.

L'incitatif à l'achat de 8000 $ lors de l'acquisition d'un véhicule électrique serait bonifié et tout achat d'un véhicule à essence serait pénalisé, sous forme de taxe ou de frais additionnels.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

À surveiller: Boyd Group, Calian et Wells Fargo

Que faire avec les titres de Boyd Group, Groupe Calian et Wells Fargo?

Les ventes d'automobiles restent en baisse en juin

Les ventes de véhicules automobiles au Canada sont restées en baisse en juin, mais montrent des signes d'un rebond.

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, digérant les données sur l'emploi

Mis à jour le 09/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine la séance sans direction, digérant le rapport mensuel américain sur l'emploi.

Titres en action: Magna International, Sun Life, Héroux-Devtek, Goldman Sachs...

Mis à jour le 07/08/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

COVID-19: Second Cup ferme davantage de cafés

Second Cup tente de s’ajuster au coup porté par la pandémie de COVID−19.