Québec doit envisager de privatiser la SAQ et Hydro, selon des experts

Publié le 25/04/2014 à 12:53

Québec doit envisager de privatiser la SAQ et Hydro, selon des experts

Publié le 25/04/2014 à 12:53

Par La Presse Canadienne

Photo: Bloomberg

Le gouvernement Couillard doit envisager de privatiser partiellement Hydro-Québec et la Société des alcools (SAQ) pour remettre le Québec sur le chemin de la santé financière, selon deux experts.

Ces derniers, Luc Godbout et Claude Montmarquette, ont tracé vendredi un portrait extrêmement sombre de l'état des finances publiques, dans un rapport commandé par le gouvernement avant même d'être officiellement en fonctions.

PLUS: Québec: le déficit sera plus élevé que prévu

La situation est telle, selon eux, que seul un remède de cheval pourra éviter au gouvernement d'affronter les conséquences financières d'une décote des grandes agences de notation de crédit.

La vente partielle d'actifs, comme Hydro-Québec et la SAQ, ne serait qu'une des solutions préconisées en vue de sortir l'État québécois du gouffre budgétaire.

Car ils estiment que Québec doit prendre dès maintenant toute une série de moyens, qui risquent de faire plus mal les uns que les autres: gel de la masse salariale de la fonction publique, hausse (et non une simple indexation) des tarifs de garderies, imposition de tarifs à des services gouvernementaux actuellement gratuits, révision des programmes sociaux et réévaluation des subventions et crédits d'impôt aux entreprises.

Seul un plan d'austérité ambitieux pourrait, selon ces deux économistes, permettre au gouvernement Couillard d'espérer atteindre la cible prévue par l'ancien gouvernement péquiste, soit un déficit de 1,75 milliard $ en 2014-2015, prélude à l'atteinte de l'équilibre budgétaire en 2015-2016.

 

À la une

Les surenchères dégringolent!

BLOGUE INVITÉ. Le ratio de surenchère a chuté à 31% en septembre 2022, et ce ratio devrait continuer à diminuer.

L'abordabilité du logement devrait s'améliorer en 2023, selon Desjardins

Il y a 23 minutes | La Presse Canadienne

Desjardins a noté que le marché de la revente continuait de se refroidir au Québec.

Google affiche son ambition avec le Pixel 7

Il y a 12 minutes | AFP

Google a positionné son nouveau modèle à un prix très compétitif, soit 599 $US aux États-Unis.