Plus de R&D au service de l'économie

Publié le 11/02/2014 à 16:48

Plus de R&D au service de l'économie

Publié le 11/02/2014 à 16:48

[Photo : Bloomberg]

BUDGET FÉDÉRAL 2014 – Le gouvernement Harper continue, par la création de nouveaux programmes, de financer prioritairement la recherche qu’il juge «profitable» pour l’économie du pays.

Dans son budget de 2014, le ministre des Finances du Canada crée un nouveau fonds d’excellence en recherche, baptisé «Apogée Canada», d’un montant de 1,5 milliard de dollars (G$) sur dix ans, pour aider les collèges et universités à exceller dans des «domaines de recherche qui procurent des avantages économiques (…) au Canada».

Plus précisément, le gouvernement propose d’affecter 50 millions (M$) à Apogée Canada en 2015-2016, pour ensuite augmenter le financement consenti à 100 M$ en 2016-2017, à 150 M$ en 2017-2018, puis à 200 M$ par année en permanence à compter de 2018-2019.

C’est ainsi qu’au cours de la prochaine décennie, ce nouveau fonds devrait consacrer 1,5 G$ additionnels «à l’appui du leadership international en recherche des institutions canadiennes». Ce financement pourrait permettre, entre autres, de financer la venue des meilleurs talents en recherche, susceptibles de procurer à terme, par leurs travaux et découvertes, des avantages économiques pour le Canada.

Simon Tremblay-Pepin, chercheur de l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) déplore que le gouvernement tente de soumettre ainsi le financement de la recherche universitaire à sa seule utilité économique. «Il s’agit d’un très mauvais calcul. Pour s’avérer un jour utile ou novateur, tout projet de recherche se doit de garder une saine distance avec le sujet étudié.»

Le Conseil du patronat apprécie pour sa part la mise sur pied du fonds Apogée Canada. L’organisme, repésenté hier par sa vice-présidente à la recherche et économiste en chef, Norma Kozhaya, a dit espèrer qu’une juste part de l’enveloppe de 1,5G$ sur dix ans servira «à encourager la recherche en entreprise, en plus de la recherche fondamentale, afin d’accroître la productivité, l’innovation et la commercialisation».

Peu d'informations ont encore été divulguées sur sur ce fonds. On sait par contre qu'Apogée Canada devrait être administré par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada au nom, dit-on, «de l’ensemble des conseils subventionnaires».

Son financement devrait être accordé à la suite de concours ouverts axés sur les examens par les pairs, auxquels toutes les institutions postsecondaires canadiennes pourront participer. Plus de détails sur le fonctionnement de ce fonds seront divulgués, promet-on,  en cours d’année.

À la une

Qu’est-ce qui empêche les équipes de demander de l’aide?

Les familles en affaires doivent surmonter leurs biais concernant un accompagnement pour améliorer l’harmonie au travail

Bourse: Wall Street ouvre en hausse après trois jours de pertes pour le S&P

Mis à jour à 09:45 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto ouvre dans le vert.

Vous reprendrez bien un peu de vitamine D?

EXPERT INVITÉ. Le marché de la vitamine D est fortement caractérisé par la demande croissante de suppléments.