Plan chinois : de la poudre aux yeux?

Publié le 11/11/2008 à 00:00

Plan chinois : de la poudre aux yeux?

Publié le 11/11/2008 à 00:00

Par LĂ©onie Laflamme Savoie
Le plan prévoit une augmentation des prêts aux petites et moyennes entreprises et une injection de 14 G$ supplémentaires dans le secteur de la construction. On espère aussi supporter le secteur des transports en mettant des autoroutes et les lignes de chemin de fer en chantier. Des fonds seront également investis dans les infrastructures rurales, l'innovation technique, la protection de l'environnement et l'immobilier.

« Dans notre accroissement de l'investissement, nous devons être rapides et avoir la main lourde », soutient le conseil d'État chinois.

Selon le magazine américain Fortune, le plan accorderait trop d'importance à l'investissement dans les infrastructures et pas assez au soutien des dépenses de consommation. C'est justement ces dépenses discrétionnaires qui portent la croissance chinoise et qui doivent donc être maintenues si la Chine souhaite continuer à voir son économie croître.

Toujours selon Fortune, ces dépenses en infrastructures ne se feraient pas non plus assez rapidement pour avoir un effet contre le ralentissement mondial. L'investissement en question ne serait pas suffisant pour soutenir les producteurs de ressources naturelles qui vendent une très grande partie de leurs produits sur le marché chinois.

Toutefois, on retrouverait seulement 219 G$ de fonds neufs dans ce plan de relance. Les 366 G$ qui restent proviendraient de fonds déjà consacrés à des programmes de stimulation économique.

Ce plan de relance met toutefois en lumière une balance commerciale qui demeure en état de surplus en Chine malgré une chute de 2,6% durant les neuf derniers mois. Des très importants surplus et de réserves de devises étrangères pourraient également permettre de modérer des fluctuations sur les marchés mondiaux en cas de besoin.

Selon France Info, ces surplus pourraient constituer un lourd outil de négociation pour la Chine. En effet, plusieurs analystes estiment que cette annonce est faite de façon stratégique, à la veille de la réunion du G20, et place le géant chinois en position de force face aux grandes multinationales.

Toutefois, si le plan de sauvetage devait avoir l'effet escompté par le gouvernement chinois, il pourrait amener à une hausse des prix des matières premières. Ce matin, les marchés boursiers ont salué l'arrivée de ce plan de sauvetage avec des hausses importantes.

Les bourses de Paris, Francfort et Londres ont d'ailleurs terminé la journée de lundi en hausse de 1,06%, 1,77% et 0,43% respectivement.

Avec Forbes et le Point


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Ă©nergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Climat : attention aux certitudes et aux peurs irrationnelles

ANALYSE - Les certitudes des climatosceptiques et la panique de la «collapsologie» minent la lutte pour le climat.

10 choses Ă  savoir cette fin de semaine

24/08/2019 | Alain McKenna

Voici 10 nouvelles parues cette semaine à (re)découvrir.

Ă€ surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

24/08/2019 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Stella-Jones, BRP et Bombardier? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.