Philippe Couillard défendra la gestion de l'offre coûte que coûte

Publié le 29/08/2018 à 11:08

Philippe Couillard défendra la gestion de l'offre coûte que coûte

Publié le 29/08/2018 à 11:08

Par La Presse Canadienne

[Photo: Getty Images]

Le chef libéral Philippe Couillard a prévenu mercredi qu’il y aurait des conséquences politiques « sérieuses » à consentir à de nouvelles brèches dans le système de la gestion de l’offre afin de sceller les négociations sur la modernisation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).


Interrogé en conférence de presse à Rivière-du-Loup, celui-ci a répondu « just watch me » à une question pour savoir jusqu’où il était prêt à aller.


Sans nommer directement le gouvernement Trudeau, M. Couillard a rappelé que le Québec, la deuxième plus grande province au pays, s’opposait à de nouvelles concessions dans le système régissant les productions d’œuf, de volaille et de lait.


Ainsi, un recul par rapport aux demandes américaines dans les négociations entourant l’ALÉNA pourrait se traduire par des conséquences, a suggéré le chef du Parti libéral du Québec (PLQ).


Selon le Globe and Mail, Ottawa serait prêt à faire des concessions dans le système de la gestion de l’offre afin de conserver le mécanisme des règlements des différends dans l’ALÉNA.


Par ailleurs, après avoir fermé la porte la veille, M. Couillard s’est dit ouvert mercredi à un front commun des chefs politiques dans ce dossier.


S’il refuse de participer à un événement public des chefs pour appuyer la gestion de l’offre, il s’est dit prêt à signer, après l’avoir étudié, le document à cet effet récemment envoyé par le chef du Parti québécois (PQ) Jean-François Lisée.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.