Ottawa veut sévèrement punir les fraudeurs de la PCU

Publié le 08/06/2020 à 17:05

Ottawa veut sévèrement punir les fraudeurs de la PCU

Publié le 08/06/2020 à 17:05

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Le gouvernement Trudeau fait volte-face et prévoit maintenant sévir contre les fraudeurs de la Prestation canadienne d’urgence (PCU).

Il devrait déposer un projet de loi qui prévoit des amendes allant jusqu’à 5000 $ et jusqu’à six mois d’emprisonnement pour les individus qui auraient profité du programme gouvernemental pendant la pandémie.

Ces détails ont d’abord été dévoilés par le « Globe and Mail », qui a obtenu une version préliminaire de ce projet de loi, et ont été confirmés à La Presse canadienne par une source proche du dossier.

Les critères d’admissibilité à la PCU pourraient être resserrés dans le projet de loi, alors que le Canada tente de relancer son économie.

Il s’agirait d’un changement d’attitude de la part du gouvernement Trudeau, qui affirmait jusqu’à maintenant vouloir se fier à la bonne foi des Canadiens pour attester qu’ils sont admissibles à la PCU.

La PCU, qui offre 500 $ par semaine aux travailleurs, a déjà coûté cher à l’État.

En date du 7 juin, le programme avait aidé pas moins de 8,45 millions de Canadiens et avait coûté 44,64 milliards $ aux contribuables.

 


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

Sur le même sujet

Un ex-conseiller financier vedette ayant détourné 1M$ est radié

Michel Marcoux a été reconnu coupable en 2019 de tous les chefs d’infraction contenus dans une plante disciplinaire.

Des fraudeurs s'en prennent à des clientes de Desjardins de plus de 75 ans

Les fraudeurs communiquent avec leur victime par téléphone et lui expliquent qu’elle a été victime de fraude.

À la une

Bourse: Wall Street minée par la hausse de cas de COVID-19

Mis à jour le 21/09/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a entamé la semaine en repli lundi, après trois baisses hebdomadaires consécutives.

Titres en action: Unilever, Microsoft, Lufthansa, HSBC

Mis à jour le 21/09/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

21/09/2020 | LesAffaires.com et AFP

« Les investisseurs restent indécis quant à la marche à suivre ».