OTAN: réunion d'urgence sur la demande de Trump d'augmenter les dépenses militaires

Publié le 12/07/2018 à 06:31

OTAN: réunion d'urgence sur la demande de Trump d'augmenter les dépenses militaires

Publié le 12/07/2018 à 06:31

Par AFP

(Getty Images)

Une réunion extraordinaire entre les 29 membres de l'Otan a été convoquée en urgence jeudi à Bruxelles pour discuter de l'augmentation des dépenses militaires des Alliés, une exigence répétée du président américain Donald Trump, a-t-on appris de sources concordantes.

M. Trump «a profité de son temps de parole pour revenir sur la question» des dépenses militaires, a expliqué une source diplomatique.

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg «a donc convoqué une réunion», a-t-elle ajouté.

«Il est correct qu'une session extraordinaire sur le partage des charges est en cours», a confirmé une deuxième source diplomatique.

La Maison Blanche s'est refusée à tout commentaire «à ce stade».

Selon la première source, M. «Trump a désigné plusieurs pays, en particulier l'Allemagne», qu'il avait déjà ciblé mercredi au premier jour du sommet, usant d'un «langage dur» et appelant la chancelière Merkel «Angela».

Le président américain n'a de cesse de réclamer aux Européens, et à l'Allemagne en particulier, d'accroître leurs dépenses militaires afin de respecter leur engagement de les porter à 2% de leur PIB en 2024.

Il a même suggéré mercredi de les porter à terme à 4% de leur PIB.

Le locataire de la Maison Blanche s'en était pris mercredi frontalement à l'Allemagne, accusée d'être "prisonnière" de la Russie pour ses approvisionnements en énergie.

Sur le même sujet

Snapchat accuse Trump d'inciter à «la violence raciale»

14:23 | AFP

Snapchat rejoint ainsi Twitter qui a provoqué l’ire du président des États-Unis la semaine dernière.

Le patron de Facebook sous le feu des critiques

02/06/2020 | AFP

Son choix de ne pas modérer des messages polémiques de Donald Trump est reproché.

À la une

L'indemnité de départ de l'ex-patron de Bombardier mal reçue par une firme

Glass Lewis « remet en question » les « indemnités substantielles » octroyées à Alain Bellemare.

Repousser les limites

BLOGUE INVITÉ. La pandémie a été un laboratoire d’expérimentation exceptionnel pour plusieurs entreprises.

Projet de loi 61: accélérer des projets d'infrastructures

Des projets pourraient bénéficier de « mesures d’accélération », telles que des « procédures d’expropriation allégées».