Nouveau plan d'électrification: une nouvelle auto fabriquée au Québec

Publié le 07/10/2013 à 14:03

Nouveau plan d'électrification: une nouvelle auto fabriquée au Québec

Publié le 07/10/2013 à 14:03

Attirer des grands joueurs

Un autre objectif de la politique est d'attirer de grands joueurs de l'industrie du transport électrique. Le ministre Nicolas Marceau a indiqué que des discussions avaient actuellement cours avec de gros noms, mais n'a pas voulu les identifier, ni être plus spécifique.

Le gouvernement bonifie le Fonds du développement économique de 50 M$ de manière à permettre à Investissement Québec de courtiser des joueurs aguerris et indique notamment qu'il recherche un assembleur de calibre mondial.

En parallèle une autre enveloppe de 50 M$ est consacrée à la création de l'Institut du transport électrique, un organisme à vocation multiple qui veillera notamment à faire converger les connaissances et le savoir-faire, afin de concevoir et fabriquer des véhicules électriques. Ses projets viseront plusieurs domaines d'application, comme les batteries, la motorisation, les réseaux intelligents (smart grid), les réseaux d'information, le design, les matériaux légers et l'électronique.

Toujours pour stimuler l'innovation, une autre enveloppe de 50M$ est mise en place pour les entreprises qui souhaitent se regrouper et lancer ce qui est qualifié de projet mobilisateur. Il s'agit d'encourager le développement d'une technologie ou d'un produit novateur, en y associant des universités, des centres publics de recherche et des fournisseurs PME.

Une enveloppe mystère pour favoriser l'achat d'autos électriques

Une grande part des sommes consacrées à la stratégie d'électrification (217 M$) vise enfin à augmenter l'utilisation des véhicules électriques au Québec.

Le parc automobile québécois ne compte que 2000 véhicules du genre sur un total de 4,4 millions de véhicules personnels.

Le gouvernement voit deux barrières à l'accès au véhicule électrique: son coût d'achat supérieur et les craintes des éventuels acheteurs de manquer d'énergie.

Il ne précise cependant pas à quoi seront affectés les 217 M$.

 

À la une

Pas de contrat sans conformité cybersécuritaire

Démontrer une conformité minimale en matière de cybersécurité sera bientôt un prérequis pour faire des affaires.

Aucune chance pour les PME!

Il y a 16 minutes | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Consommer est encore l’ultime pouvoir que nous avons tous collectivement!

À surveiller : Groupe Stingray, Snap et Lion Électrique

Que faire avec les titres de Groupe Stingray, Snap et Lion Électrique ? Voici quelques recommandations d’analystes.