Marois cherche à charmer les investisseurs américains

Publié le 13/12/2012 à 15:04, mis à jour le 13/12/2012 à 15:45

Marois cherche à charmer les investisseurs américains

Publié le 13/12/2012 à 15:04, mis à jour le 13/12/2012 à 15:45

Par La Presse Canadienne

Un peu plus d'un an après Jean Charest, Pauline Marois a, à son tour, présenté sa vision du Québec aux membres du Foreign Policy Association, à New York. Comme son prédécesseur, elle a surtout insisté, jeudi, sur les opportunités d'affaires que la province présente aux investisseurs américains.


Après avoir brièvement mentionné les aspirations souverainistes de son gouvernement, "un débat interne", a-t-elle précisé, la première ministre a surtout vanté les différentes mesures et crédits d'impôts québécois pour favoriser l'investissement.


Alors qu'en 2011, M. Charest avait dédié presque l'entièreté de son discours au Plan Nord qu'il s'efforçait de vendre aux investisseurs américains, la nouvelle première ministre a dit qu'elle comptait poursuivre le développement du grand Nord, mais avec certains bémols.


En conférence de presse, Mme Marois a rappelé que son gouvernement était en train de réévaluer certains aspects du projet.


Près de 300 personnes, majoritairement des gens d'affaires, ont dépensé 150$ chacun pour entendre la première ministre au St Regis, un chic hôtel du Midtown.


Plus tôt en journée, Mme Marois a inauguré les nouveaux bureaux d'Expansion-Québec, un organisme qui offre des services pour les PME québécoises désireuses de s'implanter sur les marchés étrangers.


Vendredi, la première ministre doit s'entretenir avec des experts afin d'échanger sur le contexte politique et économique postélectoral aux États-Unis.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Louis Vachon, heureux que le PQ mise aussi sur le Nord

08/01/2013

Le Parti québécois a bien compris l'importance de poursuivre le développement du Nord du ...

Les transactions minières ont chuté de 43 % au Canada

28/11/2012

Le boom du secteur minier qui dure depuis plusieurs années a subi une nette décélération de ...

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.