Les 450 professionnels de Loto-Québec bientôt en grève durant 9 jours

Publié le 20/09/2018 à 11:54

Les 450 professionnels de Loto-Québec bientôt en grève durant 9 jours

Publié le 20/09/2018 à 11:54

Par La Presse Canadienne

(Photo: LesAffaires.com)

Quelque 450 professionnels à l'emploi de Loto-Québec débraieront durant neuf jours, à compter de samedi, pour protester contre la lenteur des négociations visant le renouvellement de leur convention collective.

Ces professionnels travaillent dans les technologies de l'information, des communications, des ventes et du marketing, des finances, de l'approvisionnement, de l'immobilier et du secteur juridique. Ils sont membres du Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), un grand syndicat indépendant des centrales. 

Ils avaient déjà débrayé durant le week-end, les 1er et 2 septembre, lorsque se font les mises à jour du système informatique. Cette fois, ils prévoient débrayer du 22 septembre à 00h01 au 30 septembre à 23h59. 

Le syndicat soutient que «la vente et la validation de billets de loto pourraient être ainsi affectées».

Les principaux points en litige sont la rémunération, la sécurité d'emploi et des mesures de conciliation travail-famille.

La convention collective est échue depuis le 31 mars 2015, comme c'était le cas pour l'ensemble des employés de l'État.

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Le projet Énergie Saguenay a-t-il un avenir à long terme?

27/11/2020 | François Normand

ANALYSE — Le marché de l'énergie mute en Europe et en Asie, ce qui pourrait limiter la demande pour du GNL du Québec.

COVID-19: un général va coordonner la distribution des vaccins au Canada

27/11/2020 | AFP

Un général ayant dirigé les forces de l'OTAN en Irak coordonnera la distribution des vaccins contre la COVID au Canada.

Le prix des propriétés bondit dans la RMR de Montréal

27/11/2020 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Les banlieues ont la cote en 2020 et l'intérêt pour les copropriétés sur l'île de Montréal diminue.