Le ministre Charette n'est pas le bienvenu à la marche du 27 septembre

Publié le 19/09/2019 à 06:46

Le ministre Charette n'est pas le bienvenu à la marche du 27 septembre

Publié le 19/09/2019 à 06:46

Par La Presse Canadienne

(Photo: Getty)

Le collectif «La planète s'invite au Parlement», qui est à l'origine de l'invitation de Greta Thunberg à Montréal, a indiqué mercredi soir que le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, n'était pas le bienvenu à la grande marche du 27 septembre.

Le collectif «La planète s'invite au Parlement» est à l'origine de la plupart des manifestations pour le climat qui se sont déroulées à Montréal dans les derniers mois, il fait aussi partie des organisations derrière la grande manifestation pour l'environnement du 27 septembre.

Mercredi soir, le collectif a signifié, sur Facebook, que la présence du ministre caquiste Benoit Charette, n'était pas la bienvenue, car le programme de la Coalition avenir Québec va à l'encontre des objectifs de la marche.

«Vous êtes responsable, autant que les gouvernements qui vous précèdent, de la crise dans laquelle nous sommes actuellement. Votre gouvernement ne s'enligne aucunement pour mettre en place les mesures qui sont nécessaires pour limiter le réchauffement climatique à 1,5C», peut-on lire dans le message du collectif.

La planète s'invite au Parlement a ajouté que le développement du troisième lien à Québec, le projet gazier GNL Québec ou «le terminal maritime de kérosène pour alimenter des aéroports ontariens» sont des projets qui vont à l'encontre des exigences du «consensus scientifique pour éviter la catastrophe climatique.»

«À moins que vous teniez à manifester contre vous-mêmes?» a ajouté le collectif.

Le ministre Benoit Charette avait indiqué mardi qu'il se joindrait éventuellement aux marcheurs, «si l'agenda devait le permettre».

Le député de Bourget, le caquiste Richard Campeau, devrait lui aussi représenter le gouvernement à la marche.

Quant au premier ministre Legault, il a confirmé mercredi qu'il ne participera pas au rassemblement, au grand dam des partis d'opposition.

Le gouvernement a rejeté deux motions de l'opposition reliées à la marche contre la crise climatique.

L'opposition libérale, par la voix de la députée Marie Montpetit, invitait notamment le premier ministre à participer à la marche et à la «Climate Week» à New York, de même qu'à «reconnaître que le réchauffement climatique représente l'une des principales menaces pour l'économie du Québec».

L'autre motion, déposée par Québec solidaire, allait dans le même sens et a subi le même sort.


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

Le gouvernement de l'Alberta ne rencontrera pas la militante Greta Thunberg

Le ministre de l'Environnement espère que la jeune Suédoise en apprendra plus sur l'industrie pétrolière albertaine.

Plus qu'un restaurant, un agent de changement

11/10/2019 | Siham Lebiad

Bistro Le Coup Monté à Repentigny, un pionnier de sa région dans son combat pour l’environnement.

À la une

La plupart des A220 de la compagnie Swiss remis en service

11:57 | AFP

« 17 avions de la série C/A220 ont déjà été inspectés (…) Les moteurs sont en parfait état ».

A220 de Swiss cloués au sol: des inspections sont recommandées

Swiss, Delta Air Lines, Air Baltic, Korean Air, EgyptAir et Air Tanzania ont reçu des A220.

Swiss cloue ses appareils A220 au sol

Le transporteur aérien Swiss a décidé de clouer ses 29 appareils A220 (ex-CSeries) en raison de problèmes de moteurs.