Le gouvernement Marois dévoile son nouveau plan économique lundi

Publié le 06/10/2013 à 14:32

Le gouvernement Marois dévoile son nouveau plan économique lundi

Publié le 06/10/2013 à 14:32

Par La Presse Canadienne

Pauline Marois et son équipe feront connaître leurs priorités économiques lundi.

La première ministre Pauline Marois et le ministre des Finances Nicolas Marceau, présenteront lundi la nouvelle politique économique de leur gouvernement intitulée «Politique économique, Priorité Emploi du gouvernement du Québec».

Comme le titre du document le suggère, ils vont alors lever le voile sur le plan de match gouvernemental au chapitre du développement économique et de la création d'emplois. Ils aborderont également les thématiques de l'industrie ainsi que de la recherche.

En matière d'innovation, M. Marceau a souligné, lors d'une entrevue accordée à La Presse Canadienne, vendredi, que l'électrification des transports semble être un créneau particulièrement prometteur pour le Québec puisque plusieurs "ingrédients" sont réunis pour favoriser l'émergence de ce secteur.

Le ministre a rappelé que le Québec a de l'énergie propre en quantité importante, des surplus énergétiques et des entreprises, ajoutant, enthousiasme que la province avait mis au point des batteries électriques et des moteurs électriques. Selon lui, les ingénieurs électriques québécois sont de classe mondiale.

Dans les rangs de la Coalition avenir Québec, ce sont plutôt les sentiments d'impatience et de scepticisme qui dominent.

Son porte-parole en matière de finances, le député de Lévis Christian Dubé, n'a pas hésité pas à qualifier les attentes de sa formation de "très grandes" en précisant, toutefois, qu'il n'est pas "certain que ce gouvernement [soit] très sérieux en matière d'économie". Il a dit que "le gouvernement est au pouvoir depuis 13 mois et qu'il n'y a pas eu de plan économique depuis tout ce temps-là".

M. Dubé a affirmé que les péquistes ont tendance à se "défiler" par "peur de discuter des chiffres" et qu'avec leurs "tergiversations", ils contribuent à créer un "climat d'incertitude".

Il a dit espèrer que l'annonce de lundi ne sera pas qu'"un show de boucane".

"Il faut non seulement arriver avec des belles paroles mais il faut que ça soit soutenu par des programmes. Il faut qu'il y ait [...] des actions concrètes. Il faut qu'il y ait la disponibilité des fonds", explique le député de Lévis.

Il hésite à avancer que la présentation conjointe de Pauline Marois et de Nicolas Marceau se voudra une façon de préparer le terrain en prévision d'un éventuel scrutin général.

Cependant, une chose est certaine à ses yeux, les troupes caquistes "ont très hâte" d'en découdre avec les péquistes à l'occasion d'une campagne électorale. Selon Christian Dubé, "ça fait un an que [son parti] est prêt" à faire face à cette éventualité.

Il estime que la population québécoise est mûre pour du changement à la tête de l'État. Pour étayer son point de vue, il rapporte que dans sa circonscription, les citoyens lui posent constamment la même question. En parlant du gouvernement, ils lui demandent: "quand est-ce que vous allez le mettre dehors?".

Il a été impossible de connaître les attentes du Parti libéral du Québec par rapport à l'annonce de lundi, le parti ayant décidé d'attendre le dévoilement de la politique avant de donner sa position à ce sujet.

 

 

 

À la une

TGF: un demi-tour est nécessaire

Il y a 8 minutes | Raphaël Melançon

BLOGUE INVITÉ. Espérons qu’il n’est pas déjà trop tard pour faire demi-tour avant que le train ne frappe un mur.

Comment feinter les espions industriels?

MAUDITE JOB! «Je dois faire un voyage d'affaires rempli d'espions industriels. Comment sécuriser mon cellulaire?»

Bourse: Wall Street évolue en repli, plombée par les technologies

Mis à jour il y a 1 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le Bourse de Toronto perdait du terrain en milieu de journée.