Le gouvernement Legault donne plus d'argent aux familles

Publié le 07/11/2019 à 14:50

Le gouvernement Legault donne plus d'argent aux familles

Publié le 07/11/2019 à 14:50

Par La Presse Canadienne
Mère portant son bébé

(Photo : 123RF)

Le gouvernement Legault profite de la bonne performance de l'économie pour devancer la réalisation d'engagements phares, dont le rehaussement de l'allocation famille. 

Cette allocation est une aide financière versée à toutes les familles admissibles ayant des enfants à charge de moins de 18 ans qui résident avec elles.

En campagne électorale, la Coalition avenir Québec (CAQ) avait promis de donner un répit financier aux familles qui décident d'avoir plus d'un enfant.

Ainsi, elle annonce que dorénavant, les familles du Québec recevront le même montant pour chaque enfant, peu importe le rang de cet enfant dans la famille. 

Ce sont près de 679 000 familles qui recevront en moyenne 779 $ de plus par année, et ce dès janvier. Cette bonification complète de l'allocation famille se fait deux ans plus tôt que prévu.

De plus, le gouvernement Legault annonce qu'il abolit la contribution additionnelle et retourne au tarif unique pour les services de garde subventionnés (8,25 $ par jour) rétroactivement au 1er janvier 2019, une économie moyenne de 1100 $ pour 140 000 familles.

Troisième mesure: une réduction importante, dès le printemps prochain, des tarifs de stationnement dans les différents établissements de santé du Québec.

Les deux premières heures seront gratuites, et le tarif maximal sera de 7 $ à 10 $ par jour selon les régions.

Ce sont 857 millions $ de plus qui seront investis en 2019-2020 pour remplir certains engagements de la CAQ. 

Le ministre des Finances, Éric Girard, envisage par ailleurs un surplus budgétaire de 4,8 milliards $ pour l'exercice 2018-2019, et de 1,4 milliard $ pour celui de 2019-2020.

Il prévoit qu'en 2019, la progression du produit intérieur brut s'établira à 2,4 pour cent, une hausse de 0,6 point de pourcentage par rapport aux prévisions du budget de mars dernier. Cette progression dépassera celle du Canada, pour une deuxième année consécutive.

Selon M. Girard, l'objectif de réduire le poids de la dette à 45 pour cent du PIB sera atteint au cours de la présente année financière.

 

Sur le même sujet

À la une

Bombardier: la vente de ses usines lui rapportera 275 M$

Il y a 46 minutes | La Presse Canadienne

La cession des actifs est prévue pour vendredi.

Quel avenir pour le 9@5?

BLOGUE. C'est qu'il ne répond plus aux besoins d'une majorité de Québécois, lesquels ont pris goût à la flexibilité...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

08:11 | LesAffaires.com et AFP

Les investisseurs ont les yeux rivés vers la propagation du coronavirus en Europe.