Le déficit commercial canadien se réduit

Publié le 04/11/2015 à 10:38

Le déficit commercial canadien se réduit

Publié le 04/11/2015 à 10:38

Par AFP

Le déficit commercial canadien s'est contracté à 1,7 milliard de dollars canadiens en septembre (1,15 md d'euros) contre 2,7 milliards le mois précédent (chiffre révisé), a annoncé mercredi l'institut de la statistique.

Ce déficit est pratiquement conforme aux attentes des économistes dont le consensus moyen était d'un déficit de 1,9 milliard CAD. Avant la révision, le déficit d'août avait été estimé à 2,5 milliards par Statistique Canada.

Cette réduction du déséquilibre commercial s'explique par une baisse des importations (-1,3%) alors que les exportations ont peu progressé (+0,7%).

Après avoir augmenté pendant quatre mois consécutifs, les importations ont donc reculé à 46,2 milliards, avec une baisse marquée pour les achats à l'étranger des métaux et produits minéraux.

Les importations de produits énergétiques ont diminué de 12,3% à 2,5 milliards de dollars sous l'effet de la baisse de 20% du pétrole brut.

Les exportations ont été de 44,5 milliards de dollars en septembre, avec une progression de 3,7% des produits énergétiques, dont une hausse de 2,6% pour les ventes de pétrole brut et pétrole brut bitumineux à l'étranger.

Les autres postes exports les plus dynamiques ont été les biens de consommation et les produits pharmaceutiques. A l'inverse, les exportations d'automobiles et d'avions ont baissé.

Premier partenaire commercial, les Etats-Unis ont acheté pour 33,9 milliards CAD de marchandises canadiennes (-0,3%) et en ont vendu pour 30,8 mds (-0,4%).

Les importations ont également baissé en provenance du Royaume-Uni et le Mexique, elles sont restées pratiquement stables avec la Chine.

Pour les exportations, les flux ont été moins importants vers la Chine, le Mexique ou la Corée du Sud. Elles ont été plus importantes vers le Royaume-Uni, la France et les Pays-Bas.

À suivre dans cette section

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.