Le Canada va hâter la ratification du partenariat transpacifique pour contrer Trump

Publié le 11/06/2018 à 15:41

Le Canada va hâter la ratification du partenariat transpacifique pour contrer Trump

Publié le 11/06/2018 à 15:41

Par AFP

Le Canada va accélérer la ratification de l'accord de libre-échange transpacifique (TPP), qui le lie à 10 pays des deux rives de l'océan Pacifique, afin d'atténuer les effets du conflit commercial avec les États-Unis, a indiqué lundi le ministre du Commerce international.


«Ratifier le TPP est une priorité absolue et nous allons agir rapidement pour présenter le projet de loi avant» les vacances parlementaires, soit d'ici le 22 juin, a déclaré François-Philippe Champagne devant la Chambre des communes.


Signé en mars sans les États-Unis, le TPP doit entrer en vigueur 60 jours après sa ratification par au moins six des 11 pays signataires (l'Australie, Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam).


Face au repli protectionniste des Etats-Unis, voulu par le président Donald Trump, Ottawa compte sur «ce bon accord qui va ouvrir des marchés» aux entreprises canadiennes, a noté M. Champagne.


M. Trump a confirmé à nouveau ce week-end l'imposition de taxes douanières sur l'acier et l'aluminium canadiens et menacé de s'attaquer au secteur automobile, ce qui marquerait une réelle escalade.


 


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Immobilier: les ventes résidentielles ont fléchi en mars

12:30 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-Les Affaires. Le marché de l’unifamiliale a légèrement ralenti dans la province en mars dernier au Québec.

L'expérience de vente d'une maison sans agent

BLOGUE INVITÉ. Mes expériences passées m'avaient incité à ne plus vouloir leur verser de commissions. Le bonheur!

Samsung repousse le lancement de son smartphone Galaxy Fold

Mis à jour à 15:56 | AFP

Des utilisateurs « nous ont fait part du fait que l’appareil avait besoin d’améliorations», explique la compagnie.