Le Canada annonce de nouvelles sanctions contre la Russie et la Biélorussie

Publié le 27/06/2022 à 13:25

Le Canada annonce de nouvelles sanctions contre la Russie et la Biélorussie

Publié le 27/06/2022 à 13:25

Par La Presse Canadienne

Justin Trudeau a également annoncé que le Canada, ainsi que les États-Unis, le Royaume-Uni et le Japon, interdiront l’importation de certains articles en or en provenance de la Russie. (Photo: Getty Images)

KRÜN, Allemagne —Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé lundi en Allemagne de nouvelles sanctions contre 74 personnes et entreprises en Russie et en Biélorussie, tandis que les dirigeants du G7 discutaient de la menace à la stabilité mondiale posée par l’invasion de l’Ukraine.

Les nouvelles sanctions canadiennes comprennent 46 entités liées au secteur de la défense russe et 15 Ukrainiens qui soutiennent l’occupation russe du pays. Le gouvernement canadien sanctionne également 13 personnes liées au gouvernement et à la défense, et deux entités de la Biélorussie.

M. Trudeau a indiqué que le Canada prévoyait également de sanctionner «les agents et entités de désinformation et de propagande soutenus par l’État et contrôlés par de hauts fonctionnaires du gouvernement russe». Le Canada interdira également l’exportation de technologies de pointe que l’industrie de la défense russe pourrait utiliser pour améliorer sa capacité de fabrication, comme des ordinateurs quantiques.

Le Canada a aussi interdit l’exportation de technologies et de biens de pointe qui pourraient être utilisés dans la fabrication d’armes en Biélorussie, ainsi que l’importation et l’exportation d’un large éventail de produits de luxe entre le Canada et la Biélorussie.

Le premier ministre Trudeau a également annoncé que le Canada, ainsi que les États-Unis, le Royaume-Uni et le Japon, interdiront l’importation de certains articles en or en provenance de la Russie, «ce qui aura pour effet d’exclure ce produit des marchés internationaux officiels et d’isoler davantage la Russie du système financier international».

La Russie était sur le point de faire défaut sur sa dette extérieure, dimanche, pour la première fois depuis la révolution bolchévique de 1917, aliénant davantage le pays du système financier mondial. Mais Moscou qualifie tout défaut de paiement d’«artificiel», parce que la Russie a l’argent pour payer ses dettes, mais affirme que les sanctions ont gelé ses réserves de devises étrangères détenues à l’étranger.

La Russie a annoncé lundi sa propre série de nouvelles sanctions contre le Canada, ciblant 43 Canadiens, dont l’ancien conseiller du premier ministre Gerry Butts et la stratège conservatrice Jenni Byrne.

 

Le président Zelensky en virtuel

Les nouvelles sanctions canadiennes ont été annoncées dans une déclaration écrite lundi après une réunion virtuelle de deux heures entre le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, et les dirigeants du G7, lors de leur sommet en Bavière. M. Zelensky a déclaré aux dirigeants que l’Ukraine aurait besoin d’aide pour reconstruire ses infrastructures.

Les dirigeants du G7 étaient réunis dans une magnifique salle lumineuse du centre de villégiature Schloss Elmau, véritable château au sommet d’une montagne entourée de prairies fleuries. M. Zelensky est apparu sur un écran regardant le groupe, le visage stoïque, devant un fond gris.

Le conflit armé en Ukraine constitue le principal fil conducteur des rencontres du premier ministre Trudeau avec ses homologues internationaux, tout comme la semaine dernière lors de la réunion des chefs d’État et de gouvernement des pays du Commonwealth, au Rwanda.

M. Zelensky a remercié les dirigeants du G7 pour leur soutien et a présenté les demandes de l’Ukraine pour des sanctions plus sévères contre la Russie, un soutien militaire plus défensif et une aide à la reconstruction des communautés et des infrastructures bombardées et détruites, une fois le conflit apaisé, selon des responsables du gouvernement canadien qui ont fourni un compte rendu à la condition de demeurer anonymes. Le président ukrainien aurait fait valoir que les gouvernements devraient commencer à réfléchir à ce travail dès maintenant.

M. Trudeau s’était entretenu avec M. Zelensky le premier jour du sommet du G7, pour savoir ce qu’il attend des dirigeants. Selon le compte Twitter du président ukrainien, les deux hommes ont parlé d’une augmentation du soutien en matière de défense pour le pays assiégé.

 

D’abord l’Ukraine

Les dirigeants des économies les plus développées du monde ont consacré leur première séance de la journée de lundi à discuter de la guerre et à écouter les appels de M. Zelensky pour plus d’aide.

Avant la réunion, M. Trudeau et l’hôte du sommet, le chancelier Olaf Scholz, ont discuté lors d’une promenade depuis le manoir jusqu’à l’une des prairies, entre le luxueux château et la vue imprenable sur les montagnes de Bavière.

«Nous nous assurons que tout en aidant l’Ukraine autant que possible, nous évitons également qu’il y ait un important conflit entre la Russie et l’OTAN», a déclaré M. Scholz aux médias lors d’une séance de photos avec M. Trudeau.

La nuit précédente, à Kyiv, des semaines de calme général ont été brisées par des tirs de missiles russes. Les missiles ont touché une maternelle et un immeuble résidentiel, tuant un homme et blessant une femme et un enfant, a déclaré le maire de la capitale.

Si les dirigeants du G7 sont unanimes dans leur condamnation de la Russie, ils doivent également rencontrer Narendra Modi, le premier ministre indien, invité au sommet, mais qui a également resserré les liens économiques et diplomatiques avec Moscou ces derniers mois.

M. Trudeau rencontrera aussi M. Modi en tête-à-tête, lors d’une réunion privée.

À la une

Bourse: Wall Street clôture en ordre dispersé en attendant l’inflation

Mis à jour le 08/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a légèrement augmenté lors d’une journée plutôt calme du côté des négociations.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

08/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

À surveiller: Héroux-Devtek, BCE et Canadian Natural Resources

08/08/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Héroux-Devtek, BCE et Canadian Natural Resources ? Voici quelques recommandations ...