F-35: le gouvernement Harper épinglé par le vérificateur général

Publié le 03/04/2012 à 10:55, mis à jour le 03/04/2012 à 11:07

F-35: le gouvernement Harper épinglé par le vérificateur général

Publié le 03/04/2012 à 10:55, mis à jour le 03/04/2012 à 11:07

Par Olivier Schmouker

Leprogramme du F-35 fait l'objet de critiques de plus en plus vives. Photo : DR.

Coûts vraisemblablement sous-estimés, décisions prises sans autorisations ni documentation suffisante, cachoteries aux parlementaires… Le vérificateur général Michael Ferguson réprimande sévèrement le gouvernement Harper pour son processus d'achat des avions de chasse furtif F-35.

Dans son rapport déposé aujourd’hui, le vérificateur général déplore que la Défense nationale n'ait pas fait preuve de «la diligence nécessaire pour un engagement de 25 milliards de dollars». Le gouvernement s'est engagé à remplacer ses avions CF-18, bientôt arrivés à leur fin de vie utile, mais sa démarche pour le faire comporte «des faiblesses importantes», selon M. Ferguson.

> L'évaluation du prix. Le budget d'acquisition des 65 avions F-35 est évalué à 9 milliards de dollars, alors que celui du maintien en service frise les 16 milliards. Il n'existe cependant aucune documentation qui pourrait venir soutenir ce dernier chiffre.

Les coûts d'éventuels avions de remplacement ne figurent pas non plus dans les livres du gouvernement - «alors que la Défense nationale sait qu'elle en perdra» -, ni les coûts des armes dont ils seront équipés ou ceux de futures mises à niveau.

M. Ferguson indique par ailleurs qu'alors que la durée de vie des avions atteint 36 ans, le gouvernement n'a estimé les coûts de son cycle de vie que pour 20 ans. Les frais associés à 16 années de fonctionnement et d'entretien font donc défaut dans la colonne des dépenses du gouvernement.

> Les retombées économiques pour l'industrie canadienne. Même si elles sont potentiellement nombreuses, elles ne sont aucunement assurées, prévient le vérificateur. Les estimations du gouvernement ne sont fondées que sur des hypothèses et n'ont d'ailleurs pas fait l'objet de validation indépendante.

Un document sur lequel le journal Les affaires a récemment mis la main semble, de surcroît, indiquer que le Canada est très mal positionné pour profiter économiquement du F-35

> Le processus d'achat des F-35. Dès 2006, quand elle s'est engagée dans la troisième phase du programme d'avions de combat interarmées (JSF), la Défense aurait dû s'assurer que le F-35 convenait au Canada. Mais la décision a été prise «sans les approbations nécessaires ou la documentation à l'appui».

Et en 2010, quand le gouvernement Harper a officialisé sa décision, le Canada était à un tel point engagé dans le développement du nouvel avion de chasse qu'il était «trop tard pour lancer un processus concurrentiel équitable».

M. Ferguson a enfin de «sérieuses réserves quant à l'exhaustivité des renseignements sur les coûts fournis aux parlementaires». Selon lui, la Défense nationale savait que les coûts associés aux F-35 allaient très probablement augmenter, mais elle est restée silencieuse sur ce point devant les députés. Il recommande par conséquent au gouvernement de Stephen Harper de préciser l'ensemble des coûts du cycle de vie des avions de combat, ce à quoi le ministère s'est engagé.

(Avec PC.)

À la une

À surveiller: Stella-Jones, 5N Plus et George Weston

09:07 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Stella-Jones, 5N Plus et George Weston? Voici quelques recommandations d’analystes.

Le vaccin de Pfizer sera complètement approuvé aux États-Unis d'ici septembre

08:57 | AFP

Tous les vaccins ont été approuvés d'urgence de façon temporaire. Cette autorisation sera permanente.

New York instaure le passeport vaccinal

03/08/2021 | AFP

Il s'agit de la première ville américaine à exiger une preuve de vaccination pour accéder à des établissements.