Équilibre budgétaire: pas trop vite dit Leitao

Publié le 12/11/2020 à 11:06

Équilibre budgétaire: pas trop vite dit Leitao

Publié le 12/11/2020 à 11:06

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Attention, il n’y a pas d’urgence à prévoir de régler le déficit du Québec compte tenu de la crise actuelle.  

C’est l’avertissement lancé par l’ancien ministre des Finances, Carlos Leitao, à la veille de la mise à jour économique et financière du gouvernement Legault jeudi. En septembre, on prévoyait déjà un déficit de 14,9 milliards $, mais un retour à l’équilibre budgétaire reste à l’horizon pour 2025-2026.   

« La préoccupation de revenir à l’équilibre budgétaire est trop prématurée », a commenté le député libéral dans une entrevue avec La Presse canadienne.   

« Parce qu’on ne sait pas combien de temps ça va nous prendre, parce qu’on ne connaît pas l’ampleur de cette récession, a justifié M. Leitao. Est-ce que le déficit va augmenter encore ? Est-ce que les revenus de l’État seront au rendez-vous ? »

Selon lui, l’objectif premier du gouvernement doit être de soutenir l’économie, « je dirais même coûte que coûte, je vais avoir l’air même radical ».  

Car dans un cas de récession très sévère, il coûte moins cher de soutenir massivement les entreprises et les secteurs économiques sinistrés que de tenter de les reconstruire quand ils sont déstructurés, a plaidé le député de Robert-Baldwin.   

« Je ne suis pas alarmiste, je me considère même très réaliste », en rappelant les expériences douloureuses de la récession de 2008-2009 en Europe, qu’il faut éviter. 

« Il faut éviter cette glissade », a illustré M. Leitao.   

C’est une « situation nouvelle » au Québec et au Canada et il appelle donc à la prudence. Auparavant, les récessions étaient causées par l’effondrement de l’immobilier et la baisse des exportations, mais la demande intérieure demeurait ainsi que le commerce de détail, a-t-il expliqué. Or dans cette crise provoquée par la pandémie, même l’économie de proximité est menacée.   

« C’est bien de favoriser l’achat local, mais si les magasins ferment, on n’a pas d’endroit où acheter. »   

Rappelons que l’opposition officielle libérale réclame un plan de relance clair et à long terme qui mise notamment sur la transition économique, le soutien aux secteurs stratégiques du Québec et un meilleur appui aux entreprises.   

Ancien ministre des Finances dans le précédent gouvernement libéral de Philippe Couillard, M. Leitao s’est fait connaître comme l’artisan du retour à l’équilibre budgétaire.

 

Sur le même sujet

À la une

Faut-il ajouter des cryptomonnaies à son portefeuille?

10:31 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. Plusieurs nouveaux FNB de cryptomonnaies ont été lancés récemment.

Bourse: New York et Toronto repartent à la hausse

Mis à jour il y a 57 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés ont ignoré un décevant rapport sur l'emploi aux États-Unis.

À surveiller: Boralex, Nuvei et Bombardier

Que faire avec les titres de Boralex, Nuvei et Bombardier? Voici quelques recommandations d'analystes.