Environnement : Harper dit avoir fait plus que tous ses prédécesseurs

Publié le 06/01/2011 à 16:29

Environnement : Harper dit avoir fait plus que tous ses prédécesseurs

Publié le 06/01/2011 à 16:29

Par La Presse Canadienne

Quoiqu'en disent ses nombreux critiques, l'actuel gouvernement fédéral est celui qui a mis en place le plus de "mesures concrètes pour l'environnement" de toute l'histoire canadienne, a soutenu jeudi le premier ministre Stephen Harper.

Le chef conservateur a tenu ces propos en conférence de presse après avoir annoncé un investissement de 24,8 millions $ pour améliorer l'efficacité énergétique de l'usine de pâte et de papier de Domtar (TSX:UFS) à Windsor, en Estrie.

M. Harper n'a pas précisé les mesures auxquelles il faisait référence, sauf pour rappeler que son gouvernement s'était engagé à créer de nouvelles aires protégées.

Or, les conservateurs ont surtout suscité l'ire des environnementalistes, au pays et à l'étranger, pour leur refus d'imposer aux industries canadiennes des cibles contraignantes de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Avec la subvention de 24,8 millions $ provenant d'Ottawa, l'usine de Domtar à Windsor pourra moderniser sa chaudière à biomasse et réduire sa consommation de vapeur, ce qui se traduira par une réduction de plus de neuf pour cent de ses émissions de gaz à effet de serre.

Cette aide fédérale découle de crédits totalisant 143,5 millions $ octroyés à Domtar en 2009 dans le cadre du Programme d'écologisation des pâtes et papiers.

En vertu du programme, Domtar a déjà annoncé des investissements de 57,6 millions $ à son usine de pâte de Kamloops, en Colombie-Britannique, de 22,7 millions $ à celle de Dryden, en Ontario, et de 1,7 million $ à son usine de papier d'Espanola, en Ontario.

De plus, Domtar et un partenaire, FPInnovations, recevront 12 millions $ du programme pour financer une partie de la construction d'une usine de nanocellulose cristalline à proximité des installations de Windsor.

Le programme, doté d'une enveloppe globale d'un milliard de dollars, vise à améliorer le rendement environnemental et énergétique des usines canadiennes de pâte et de papier. Trente-huit d'entre elles, propriétés de 24 entreprises, en bénéficieront.

Les sommes attribuées à chaque entreprise ont été calculées en fonction de leur utilisation de la liqueur résiduaire entre le 1er janvier et le 31 décembre 2009 (à raison de 16 cents le litre). La liqueur résiduaire, aussi appelée liqueur noire, est un sous-produit provenant de la fabrication de la pâte de papier qui est utilisé afin de produire de la chaleur et de l'électricité.

À la une

Les cofondateurs de Frank And Oak se joignent à Rose Buddha

Il y a 22 minutes | Emmanuel Martinez

Ethan Song et Hicham Ratnani, qui ont lancé la marque Frank And Oak, ont décidé d’investir dans Rose Buddha.

Gouvernance des sociétés d'État: Girard vise l'unanimité pour son projet de loi

C’était le début, mardi, des consultations particulières sur ce projet de loi.

L'examen financier de début d'année devrait inclure le testament, selon des experts

Le plan doit évoluer avec les changements aux familles et aux actifs.