Deux subventions annoncées pour la conciliation travail-famille-études

Publié le 22/06/2020 à 13:43

Deux subventions annoncées pour la conciliation travail-famille-études

Publié le 22/06/2020 à 13:43

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Le ministère de la Famille annonce l’octroi de deux subventions à des organismes communautaires dans le but de faciliter la conciliation travail-famille-études.

Ainsi, une subvention maximale de 600 000 $ sera donnée sur quatre ans au Réseau pour un Québec famille, pour son programme de reconnaissance conciliation famille-travail destiné aux employeurs.

Ce programme permet de décerner un sceau distinctif à certains employeurs, le sceau Concilivi, pour reconnaître la qualité de leurs pratiques en la matière, a indiqué lundi le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, en conférence de presse à Montréal.

De plus, une subvention de 300 000 $ sur deux ans est donnée à la Fédération québécoise des organismes communautaires famille pour mieux informer et outiller les parents afin qu’ils se prévalent des mesures déjà en place.

« Il y a une nouvelle culture de conciliation famille-travail-études qui s’installe au Québec et, si ce n’est pas le cas, il faut qu’une nouvelle culture famille-travail-études s’installe, pour répondre aux besoins des familles et des employeurs », a plaidé le ministre Lacombe.

 

Sur le même sujet

COVID-19: une étude remet en question le Fonds des générations

«Est-ce qu’on pourrait diminuer [le niveau d'endettement] un peu en pigeant dans le Fonds?» demande Robert Gagné.

Étudiants, voici comment jongler avec ce semestre virtuel

24/09/2020 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Avec ces cinq conseils, réduisez l’isolement qui accompagne un semestre universitaire en ligne.

À la une

«On réinvestit dans la croissance pour capter les occasions qui se multiplient», Patrick Decostre, PDG de Boralex

Patrick Decostre, PDG de Boralex, a répondu à nos questions sur ses nouvelles orientations stratégiques et financières.

Boralex veut doubler sa puissance d'ici 2025, et encore d'ici 2030

Cette croissance se fera d’abord par la multiplication de son empreinte dans le solaire et aux États-Unis.

Boralex se lance dans le partage de terrains pour le solaire

14/06/2021 | François Normand

Comme les terrains sont rares, le producteur d'énergie verte se lance dans l’agrivoltaïsme avec la française Sun’Agri.