Déontologie: Pierre Fitzgibbon laisse entendre qu'il pourrait démissionner

Publié le 24/04/2019 à 14:01

Déontologie: Pierre Fitzgibbon laisse entendre qu'il pourrait démissionner

Publié le 24/04/2019 à 14:01

Par La Presse Canadienne
Un homme devant un lutrin

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon (Photo: courtoisie)

Empêtré dans une controverse et visé par deux enquêtes, le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, a déclaré mercredi que s’il devenait nuisible au gouvernement, il allait démissionner.

Le ministre a tenu une mêlée de presse mercredi à Québec, visiblement irrité d’être accusé de copinage après la nomination de son ami et partenaire d’affaires Guy LeBlanc à la tête d’Investissement Québec, le bras financier du gouvernement.

« Si ma présence est perçue comme étant négative ou comme une embûche à ce que M. Legault veut accomplir, je vais démissionner, c’est clair », a-t-il déclaré, en ajoutant que c’est « trop tôt » pour passer à l’acte.

« Moi, je veux ventiler, cette discussion-là, on ne l’aura pas la semaine prochaine. »

M. Fitzgibbon était actionnaire et administrateur d’une entreprise de protéines végétales avec M. LeBlanc. Le ministre a vendu sa participation l’automne dernier alors que M. LeBlanc a été nommé la semaine dernière.

Il a plaidé qu’il avait confié son portefeuille d’actions à une fiducie sans droit de regard, comme l’exige la loi. Cependant, pour ce qui est de ses actifs dans 13 compagnies privées, non inscrites en bourse, il a rappelé que le Code de déontologie ne permet pas que ces actifs soient gérés par le mandataire sans droit de regard.

Il assure qu’il a déjà vendu ses participations dans deux des 13 entreprises, mais que c’est un processus long. Le ministre laisse entendre qu’il ne se serait pas lancé en politique s’il avait su.

« La réalité, c’est que si j’avais su que de détenir des compagnies privées, c’était compliqué (pour un élu), je serais chez nous aujourd’hui, je ne serais pas ici. Je ne savais pas. C’est mon erreur peut-être, là. Le code de déontologie fait 150 pages. »

La Commissaire à l’éthique et à la déontologie a annoncé la tenue d’une enquête sur M. Fitzgibbon mardi. C’est la deuxième enquête de la commissaire Ariane Mignolet visant M. Fitzgibbon : la première est

à propos de ses interventions dans le domaine aéronautique, alors qu’il détenait des actions dans Héroux-Devtek, un joueur important de cette industrie.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Climat : attention aux certitudes et aux peurs irrationnelles

24/08/2019 | François Normand

ANALYSE - Les certitudes des climatosceptiques et la panique de la «collapsologie» minent la lutte pour le climat.

10 choses à savoir cette fin de semaine

24/08/2019 | Alain McKenna

Voici 10 nouvelles parues cette semaine à (re)découvrir.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

24/08/2019 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Stella-Jones, BRP et Bombardier? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.