Davos: Harper s'attaque aux pensions et à l'immigration

Publié le 26/01/2012 à 14:14, mis à jour le 26/01/2012 à 17:24

Davos: Harper s'attaque aux pensions et à l'immigration

Publié le 26/01/2012 à 14:14, mis à jour le 26/01/2012 à 17:24

Par La Presse Canadienne

C'est à Davos, en plein coeur des Alpes suisses, que le premier ministre Stephen Harper a choisi, jeudi, d'annoncer aux Canadiens que son gouvernement préparait des changements importants en matière de retraites et d'immigration.

Dans un discours prononcé à l'occasion de la prestigieuse réunion annuelle du Forum économique mondial, mais dans un amphithéâtre aux trois-quarts vide, M. Harper a mis la table pour le prochain budget fédéral, qui doit être déposé plus tard cet hiver.

"Sous notre gouvernement, le Canada effectuera les transformations nécessaires pour alimenter la croissance économique, la création d'emplois et la prospérité, maintenant et pour la prochaine génération", a-t-il déclaré, évoquant le besoin pour le pays de se "préparer dès maintenant aux pressions démographiques".

"Notre situation démographique représente une menace pour les programmes sociaux et les services que les Canadiens ont à cur", a-t-il prévenu.

Pour corriger le tir, le gouvernement conservateur entend d'abord "limiter" la croissance des dépenses liées au "système de revenus de retraite". Stephen Harper a donné bien peu de détails sur ses intentions, mais il a fait un parallèle avec la récente décision d'Ottawa de plafonner la croissance des transferts aux provinces en matière de santé.

"Nous allons apporter les changements nécessaires aux éléments du système qui ne sont pas bien financés afin d'assurer leur pérennité pour la prochaine génération, sans toutefois désavantager les citoyens qui sont déjà à la retraite", a-t-il indiqué.

Immigration et énergie

M. Harper a ensuite promis une "réforme significative" des règles d'immigration.

"Tout en respectant nos obligations humanitaires et nos objectifs de réunification des familles, nous nous assurerons de faire de nos besoins de main-d'oeuvre l'objectif central de nos efforts d'immigration à l'avenir", a-t-il expliqué.

Le chef du gouvernement a par ailleurs estimé que les résultats du Canada en matière d'attraction d'investissements privés étaient "loin d'être optimaux". Aussi s'est-il engagé à adopter rapidement des mesures pour faire suite au rapport Jenkins sur le sujet.

Le premier ministre compte enfin faire du développement de nouveaux canaux d'exportation des produits pétroliers canadiens vers l'Asie une "priorité nationale". Le gouvernement avait déjà montré ses couleurs il y a quelques jours, lorsque Washington a reporté à plus tard l'approbation de l'expansion de l'oléoduc Keystone, ce qui a suscité l'ire d'Ottawa.

Abordant la situation mondiale, Stephen Harper a réprimandé les pays développés pour leur "complaisance" face à la crise des dettes publiques, pour leur tendance à tenir leurs généreux programmes sociaux pour acquis et pour la légèreté avec laquelle ils mettent en péril l'économie de la planète.

"La richesse des économies occidentales n'est en rien plus inévitable que la pauvreté des économies émergentes", a lancé M. Harper.

Selon lui, les problèmes financiers qui secouent actuellement l'Europe et les États-Unis menacent encore de prendre de l'ampleur.


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

L'importance du réseau pour les petites entreprises

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Plutôt que de laisser filer de trop grosses occasions, des TPE travaillent en équipe.

Les très petites entreprises: essentielles à l'économie

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. L'importance des très petites entreprises est bien souvent sous-estimée

Pour les TPE, un parcours parsemé d'obstacles pour atteindre la croissance

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Seules six TPE sur dix ont connu une croissance positive entre 2012 et 2014.