Crédit d’impôt à l’investissement prolongé

Publié le 20/11/2012 à 16:57, mis à jour le 20/11/2012 à 18:04

Crédit d’impôt à l’investissement prolongé

Publié le 20/11/2012 à 16:57, mis à jour le 20/11/2012 à 18:04

Par Marie-Eve Fournier

BUDGET QUÉBEC 2013 - Mis en place en 2008, le crédit d’impôt à l’investissement ne disparaitra pas en 2015 comme prévu. Québec le maintiendra jusqu’au 31 décembre 2017.

Ce crédit d’impôt vise à favoriser les achats de machineries et de matériel dans les secteurs de la fabrication et de la transformation.

« Ce crédit d’impôt permettra à 3 000 entreprises de toutes les régions du Québec, dont plus de 2 500 PME, d’investir en machines et matériel à la fine pointe de la technologie. Elles pourront ainsi accroître leur productivité et se démarquer sur les marchés », a mentionné le ministre des Finances.

Le taux du crédit sera par ailleurs bonifié pour les entreprises situées « en zone intermédiaire », c’est-à-dire dans le Bas-Saint-Laurent, au Saguenay-Lac-Saint-Jean et en Mauricie, entre autres. Il passera de 20 % ou 30 % à 25 % ou 35 %.

« Cette bonification s’appliquera pour les entreprises qui ne bénéficient pas de l’un des crédits d’impôt pour la transformation dans les régions ressources. »

À la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), la vice-présidente pour le Québec, Martine Hébert, se réjouit de cette mesure et du crédit d’impôt pour les gros investissements (C2I). Mais elle aurait préféré un meilleur équilibre entre les mesures ciblées (visant une région ou une industrie précise) et celles qui touchent toutes les entreprises, a-t-elle dit à Les Affaires. « Des mesures très ciblées, il en faut. Mais il en faut aussi qui donnent un coup de pouce à l’ensemble des PME du Québec. »

À la une

Droits d'auteur: OpenAI (ChatGPT) accuse le New York Times de malhonnêteté

Il y a 20 minutes | AFP

Le journal a lancé fin décembre des poursuites contre OpenAI et Microsoft, principal investisseur de cette start-up.

Collations et café pour être au bureau «comme à la maison»

Mis à jour à 12:42 | lesaffaires.com

POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL. «Il n’y a rien comme être ensemble pour former une équipe solide et forte.»

«À l'aide! Les réunions se multiplient et m'épuisent.»

MAUDITE JOB! «Chez nous, le mode hybride a multiplié le nombre de réunions. Et ça m'épuise...»