COVID-19: Poilievre veut faire entériner la subvention salariale par les élus

Publié le 01/04/2020 à 09:58

COVID-19: Poilievre veut faire entériner la subvention salariale par les élus

Publié le 01/04/2020 à 09:58

Par La Presse Canadienne
La Chambre des communes

Il demande un rappel des députés de la Chambre des communes afin de faire approuver le programme de subvention salariale temporaire. (Photo: 123RF)

Le critique du Parti conservateur (PCC) en matière de Finances, Pierre Poilievre, demande un rappel des députés de la Chambre des communes afin de faire approuver le programme de subvention salariale temporaire pour les employeurs qui a été annoncé par le gouvernement libéral cette semaine.

Cette subvention est une mesure de trois mois qui permet aux employeurs admissibles qui subissent les effets de la crise de la COVID-19 de réduire le montant des retenues à la source à remettre à l’Agence du revenu du Canada (ARC).

Sur Twitter, le député Poilievre fait observer que cette subvention salariale n’est pas contenue dans le plan de mesures économiques d’urgence de 82 milliards $ pour aider les citoyens et les entreprises du Canada affectés par l’éclosion de la COVID-19. Ce plan a été adopté tour à tour par la Chambre des communes et le Sénat la semaine dernière.

Le député de la circonscription de Carleton, à Ottawa, affirme que le rappel des députés assurera, selon son message, de sauver la promesse de versement de la subvention salariale.

Le ministre des Finances, Bill Morneau, doit faire le point mercredi sur les intentions du gouvernement.

La part du lion du plan de mesures économiques d’urgence de 82 milliards $ comprend 55 milliards $ sous forme d’impôts différés pour les entreprises et les particuliers. De plus, 27 milliards $ seront versés en aide pour les travailleurs, les étudiants qui doivent rembourser leurs prêts, en plus de fonds pour le système de santé, les sans-abri, les refuges pour femmes et les communautés autochtones.

Quant à la subvention salariale annoncée cette semaine, elle sera distribuée à toute entreprise qui aura perdu au moins 30 % de son revenu, quel que soit son nombre d’employés. Le gouvernement du Canada subventionnera 75 % de la première tranche de 58 700 $ de chaque salaire; il pourrait ainsi assurer jusqu’à 847 $ par semaine, par employé.

 

Sur le même sujet

Les conservateurs demandent une réduction des dépenses publiques

«Justin Trudeau a vidé les coffres, a déclaré le porte-parole du parti en matière de finances, Pierre Poilievre.

Vous pouvez maintenant acheter de la bière à 1$ en Ontario

Cet engagement de M. Ford avait été décrié par plusieurs brasseurs, qui se disaient incapables d’abaisser leurs prix.

À la une

Crise des finances publiques? Quelle crise?

30/05/2020 | François Normand

ANALYSE - Quand il y a des crises graves, les gouvernements haussent les impôts. C'est la leçon du 20e siècle.

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

29/05/2020 | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.