Code du travail: Ottawa cherche à déterminer qui peut bénéficier des exemptions

Publié le 03/09/2019 à 06:46

Code du travail: Ottawa cherche à déterminer qui peut bénéficier des exemptions

Publié le 03/09/2019 à 06:46

Par La Presse Canadienne

Plusieurs modifications au Code canadien du travail sont entrées en vigueur dimanche, mais le gouvernement tente encore de déterminer qui sera exempté de certaines dispositions.

Plusieurs milliers de travailleurs et d'employeurs sont dans l'incertitude. Les compagnies aériennes ainsi que des entreprises de transport ou des télécommunications ont réclamé des exemptions ou demandé que l'entrée en vigueur de certaines dispositions soit retardée. Elles soutiennent que ces modifications vont les handicaper dans leurs activités.

Dorénavant, chaque employé a droit à une pause non rémunérée d'au moins 30 minutes après chaque période de cinq heures de travail consécutives. S'il doit rester à la disposition de son employeur, la pause doit être rémunérée. Il doit aussi y avoir une période de repos d'une durée minimale de huit heures consécutives entre chaque quart de travail, sauf en cas d'urgence. L'employeur doit aussi aviser par écrit tout employé dont le quart de travail a été modifié.

La ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'?uvre et du Travail, Patty Hajdu, a indiqué que certains employeurs seront exemptés jusqu'à ce que des ajustements soient apportés après les élections générales d'octobre. Toutefois, la liste de ces exemptions demeure floue. La ministre elle-même reconnaît que le gouvernement est encore en train de démêler la liste.

«Je ne peux pas vous dire quelles catégories d'employeurs et de travailleurs feront l'objet de ces exemptions, car le ministère est encore en train d'y travailler, a-t-elle dit. Je souhaite entendre ses conseils. Je ne sais pas quand j'obtiendrai les recommandations.»

La situation ne convient pas à tout le monde, tant s'en faut.

Chris Rauenbusch, un agent de bord de WestJet qui dirige l'unité syndicale locale à Calgary, dit ignorer si son patron peut encore le convoquer au travail même au cours d'un congé. «Je ne sais pas si je peux prendre une pause au cours d'un quart de travail de 14 heures», a-t-il déploré.

Selon certaines entreprises, les modifications causeront des retards dans la livraison de marchandise, des annulations de vol et nuiront à l'économie canadienne.

«Si une entreprise de livraison voit une commande être annulée, elle ne peut pas envoyer son camion sur la route. Si quelqu'un est malade, on doit trouver un autre chauffeur», mentionne le président de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante.

Plusieurs exemptions touchent le secteur du transport. Ainsi, un patron n'aura pas à aviser un employé par écrit 24 heures d'avance pour un changement d'horaire ou de fournir un horaire quatre jours à l'avance, a confirmé Emploi et Développement social. La pause de 30 minutes et la période de repos de huit heures entre les quarts ne seront pas obligatoires pour toutes les catégories d'employé.

«Les exemptions ne seront qu'applicables qu'à des catégories très, très spécifiques d'employé. Ultimement, les modifications [au Code] visent à augmenter la productivité, à renforcer les normes de sécurité et à obtenir un meilleur équilibre travail-famille», a soutenu la ministre.

Les modifications font partie d'une vaste réforme du Code canadien du travail, la première depuis les années 1960, qui a nécessité trois ans d'efforts.


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

On n'a aucune idée de la taille de la «gig economy» au Canada

Les recherches disponibles suggèrent que les jeunes se retrouvent plus souvent dans ces postes atypiques.

Travailler moins et vivre mieux? Vraiment?

22/08/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Et si vous travailliez une heure de moins par jour, comme - peut-être bientôt - au Chili...

OPINION Prendre en compte le bien-être sonore des employés
Édition du 20 Avril 2019 | Fanny Bourel
Faut-il fermer la porte des bureaux à aire ouverte?
Édition du 20 Avril 2019 | Nathalie Vallerand
Quand les bureaux se mettent au vert
Édition du 20 Avril 2019 | Fanny Bourel

À la une

Medfar veut séduire les médecins de la planète

Édition du 19 Octobre 2019 | Claudine Hébert

PME DE LA SEMAINE. Elle développe la 1ère plateforme de dossier médical électronique infonuagique certifiée du Québec.

Cybersécurité financière: Flare Systems obtient un financement d'amorçage de 1M$

14:30 | Pascal Forget

L'entreprise de cybersécurité financière Flare Systems vient de finaliser une ronde de financement d'amorçage de 1M$.

Cessez de toujours faire plus, faites mieux!

BLOGUE INVITÉ. Un changement d'attitude qui, mine de rien, présente des bienfaits vertigineux...