Chrystia Freeland parmi les personnes les plus influentes dans le monde

Publié le 05/12/2017 à 10:44

Chrystia Freeland parmi les personnes les plus influentes dans le monde

Publié le 05/12/2017 à 10:44

Par François Normand

(123rf)

La ministre des Affaires étrangères du Canada, Chrystia Freeland, figure dans le palmarès annuel des personnes les plus influentes dans le monde publié par le magazine américain Foreign Policy.


Ce classement regroupe une cinquantaine de leaders aux quatre coins de la planète, et ce, dans les sphères politique, économique, scientifique et culturelle. On y retrouve notamment le président français Emmanuel Macron, le mouvement #MoiAussi et le militant conservateur Stephen Bannon, l’ancien conseiller stratégique du président Donald Trump à l’origine de la politique «l’Amérique d’abord».


Dans son Global Rethinkers publié lundi, le magazine spécialisé en relations internationales affirme avoir sélectionné Chrystia Freeland en raison de ses «idées alternatives», notamment en raison de la fameuse «politique commerciale progressiste» du gouvernement libéral de Justin Trudeau.


Dans les milieux diplomatiques, on parle même de la «doctrine Freeland», souligne Foreign Policy.


Par ailleurs, un autre Canadien figure dans le classement. Il s’agit de Ronald Deibert, professeur à l’Université de Toronto. Le magazine l’a sélectionné en raison de ses travaux pour documenter la surveillance sur internet.


 


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Le fraudeur québécois qui désobéit au gendarme américain

20/06/2018 | François Remy

BLOGUE. L’accusé n’avait plus le droit de toucher à son argent. Mais la tentation a été plus forte…

Le huard, otage de la rhétorique de Donald Trump

Le huard est coincé entre la rhétorique de Trump et l'espoir que ses menaces sont une tactique de négociation.

À la une

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...

Bourse: l'été ne sera pas de tout repos

BLOGUE. Gracieuseté de la bravade de Donald Trump, les stratèges craignent un été mouvementé.