Ce n'est pas juste à l'État québécois de livrer les services, dit Leitao

Publié le 27/10/2014 à 15:25

Ce n'est pas juste à l'État québécois de livrer les services, dit Leitao

Publié le 27/10/2014 à 15:25

Par La Presse Canadienne

Ce n'est pas nécessairement à l'État québécois de fournir des services, estime le ministre des Finances, Carlos Leitao, qui croit que tous les scénarios, dont la privatisation, doivent être étudiés pour réaliser des économies.

Invité par l'Association des économistes du Québec, lundi, à Montréal, M. Leitao a fait valoir que la livraison des services était "secondaire" puisque c'est leur accessibilité qui compte pour les citoyens.

"Est-ce qu'il faut que ça soit l'État qui livre des services publics? Que ça soit l'État ou quelqu'un d'autre, je pense que c'est secondaire. C'est le service lui-même qui compte", a-t-il dit dans son allocution.

Le ministre Leitao a assuré que la Commission de révision permanente des programmes _ qui doit dégager des économies de 3,2 milliards $ pour l'an prochain afin d'atteindre l'équilibre budgétaire _ se penchera sur cette question.

Le ministre des Finances a réservé une partie de son discours pour remettre en question l'efficacité du modèle actuel, sans toutefois fournir d'exemples quant aux approches à préconiser ainsi que les économies qui pourraient être réalisées.

Au cours d'un bref point de presse, il a suggéré que certains groupes communautaires pourraient par exemple prendre le relais de certains services actuellement dispensés par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

"Il y a énormément d'organismes communautaires qui peuvent fournir ces services, a dit M. Leitao. Ça coûte moins cher quand il s'agit d'un réseau étatique. (Ce réseau) pourrait être capable d'aller dans des endroits plus éloignés."

Le ministre des Finances a estimé que trop souvent, la "machine étatique" devenait "trop bureaucratique" et qu'il fallait trouver des scénarios où l'offre de services pourrait être plus flexible.

Outre le secteur privé, ce "réseau étatique" d'organismes communautaires pourrait s'avérer plus flexible et moins coûteux pour l'État, a dit M. Leitao.

Cette approche pourrait permettre au gouvernement Couillard de réduire le nombre d'employés de la fonction publique, puisque l'État ne serait pas nécessairement l'employeur des travailleurs de ces organismes communautaires.

"C'est une façon de le voir, a dit M. Leitao. Ce que l'on cible, c'est la disponibilité du service."

Au cours de son allocution, le ministre a rappelé que quelque 6500 travailleurs s'ajoutaient annuellement dans la fonction publique avant le gel d'embauche décrétée par le gouvernement Couillard après son arrivée au pouvoir.

Révision à la baisse de la croissance

À la une

Préparez-vous à de l’instabilité politique à Ottawa

25/09/2021 | François Normand

ANALYSE. Depuis 1962, 10 des 20 élections fédérales ont produit un gouvernement minoritaire. Depuis 2004, c'est 5 sur 7.

Michael Kovrig et Michael Spavor libérés de Chine ont atterri au Canada

Mis à jour le 25/09/2021 | AFP

Les deux hommes, relâchés peu après le départ de Meng Wanzhou pour la Chine, ont atterri à Calgary.

Huawei, Meng Wanzhou et les deux Michael: une saga diplomatico-judiciaire

Mis à jour le 24/09/2021 | AFP

Retour sur les moments les plus marquants de cette saga.