Budget du Québec : les priorités du patronat

Publié le 12/12/2009 à 00:00

Budget du Québec : les priorités du patronat

Publié le 12/12/2009 à 00:00

Par Dominique Froment

En prévision du prochain budget provincial, le Conseil du patronat du Québec (CPQ) a établi trois priorités pour le gouvernement du Québec, indique son président, Yves-Thomas Dorval.

1 En raison de la dette colossale du gouvernement, le CPQ implore celui-ci de ne pas augmenter ses dépenses.

" Avec un budget de 60 milliards de dollars, le gouvernement devrait établir des priorités comme de nouveaux programmes, des politiques et des initiatives, et aller chercher de l'argent ailleurs pour les financer, explique M. Dorval. En fait, on parle de prendre de l'argent de programmes moins efficaces pour financer des services à la population plus pertinents. "

2 Si le gouvernement doit absolument augmenter ses revenus pour boucler son budget, le CPQ préférerait qu'il hausse la taxe de vente du Québec ou les tarifs. Ce que M. Dorval appelle des " revenus spécifiques pour financer des besoins précis ". En clair, si le gouvernement installe un péage routier, qu'il le fasse pour financer des travaux sur cette route.

" Selon un sondage que nous avons commandé, 92 % des gens appuient l'idée selon laquelle chaque fois que le gouvernement du Québec annonce un nouveau programme, il devrait être obligé d'annoncer les réductions de dépenses qui seront nécessaires pour le financer. "

Par ailleurs, le CPQ ne s'opposerait pas à une hausse des tarifs d'électricité dans le secteur résidentiel, en respect avec le principe de l'utilisateur-payeur. En effet, selon M. Dorval, ce sont les entreprises qui financent les faibles tarifs du secteur résidentiel. L'augmentation des tarifs d'électricité dans le secteur résidentiel devrait s'accompagner de mesures pour protéger les familles à faible revenu.

3 Le CPQ ne veut pas que le gouvernement augmente ses investissements pour soutenir le développement économique. " Il y a assez d'argent dans ces programmes ", estime M. Dorval. Cela dit, le gouvernement devrait mieux utiliser ces sommes en ciblant ses programmes sur la valeur ajoutée et l'innovation, l'amélioration de la productivité et le développement durable.

À la une

Le Canada se fait damer le pion par la Chine en Amérique du Sud

11/06/2021 | François Normand

ANALYSE. L'Europe s'inquiète de la perte de son influence économique dans le Mercosur. Le Canada, lui, regarde ailleurs.

Lumenpulse renonce à son retour en Bourse

11/06/2021 | Denis Lalonde

Lumenpulse, qui souhaitait revenir en Bourse à une valorisation d'un milliard de dollars, interrompt son PAPE.

Lumenpulse revient en Bourse avec une valeur d'un milliard

BLOGUE. Lumenpulse devient LMPG et revient en Bourse avec deux nouveaux partenaires québécois.