Aucun accord au sommet Kim/Trump de Hanoï

Publié le 28/02/2019 à 06:56

Aucun accord au sommet Kim/Trump de Hanoï

Publié le 28/02/2019 à 06:56

Par AFP

«Aucun accord n'a été conclu» lors du sommet à Hanoï entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et le président américain Donald Trump sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne, a annoncé jeudi la Maison Blanche.

«Aucun accord n'a été conclu pour le moment, mais leurs équipes respectives ont hâte de se rencontrer» à nouveau, a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, dans un communiqué.

Kim Jong Un et le président américain Donald Trump ont quitté dans des convois séparés le lieu de leur sommet à Hanoï, sans participer à la «cérémonie publique de signature d'un accord conjoint» initialement prévue.

Donald Trump a assuré jeudi qu'il n'était «pas pressé» et privilégiait le fait d'arriver à «un bon accord» sur le nucléaire nord-coréen.

Kim Jong Un a déclaré de son côté qu'il ne serait pas venu à Hanoï pour un sommet avec Donald Trump s'il n'était pas prêt à la dénucléarisation. «Si je ne l'étais pas, je ne serais pas là», a indiqué le dirigeant nord-coréen, répondant à une question d'un journaliste.

Mais les deux parties divergent sur le sens du terme dénucléarisation et interrogé sur d'éventuelles mesures concrètes, le dirigeant nord-coréen est resté vague: «c'est ce que nous sommes en train de discuter».

Au cours de leur premier sommet, en juin à Singapour, le président américain et le dirigeant nord-coréen avaient écrit une page d'histoire mais signé une déclaration commune sans véritables engagements concrets.

Huit mois après, des avancées concrètes étaient donc attendues, au-delà des paroles chaleureuses.

Donald Trump devait tenir une conférence de presse avant de quitter le Vietnam.

Il devra sans doute faire face à des questions sur la fin inattendue du sommet et sur la crise qui sévit dans son pays après que son ancien conseiller et avocat, Michael Cohen, ait accusé devant le Congrès le président américain d'être un «escroc» menaçant, aux liens suspects avec la Russie et qui n'a pas hésité à acheter le silence d'anciennes maîtresses.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Dans la tourmente, Nemaska Lithium trouve un investisseur

Son titre bondissait de plus de 43% vers midi.

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

Fin des services au comptoir à la Laurentienne

Mis à jour le 19/07/2019 | La Presse Canadienne

Les négociations avaient été acrimonieuses entre l’institution financière et la partie syndicale.