Assurance-emploi: la réforme décriée

Publié le 11/05/2012 à 16:06, mis à jour le 11/05/2012 à 16:07

Assurance-emploi: la réforme décriée

Publié le 11/05/2012 à 16:06, mis à jour le 11/05/2012 à 16:07

Par La Presse Canadienne

Sans qu'on en ait vraiment entendu parler, le gouvernement fédéral s'apprête à modifier les mécanismes d'appel à l'assurance-emploi et à contraindre les prestataires à accepter des emplois moins qualifiés et moins bien rémunérés.

C'est ce que soutiennent les quatre centrales syndicales du Québec, qui ont fait front commun avec le Bloc québécois et le Nouveau Parti démocratique (NPD), vendredi, pour dénoncer la situation.

Ces modifications à l'assurance-emploi font partie de l'énorme projet de loi de mise en oeuvre du budget, que le gouvernement s'apprête à faire adopter sous le bâillon, ont dénoncé la FTQ, la CSN, la CSD, la CSQ et les deux partis d'opposition.

Entre autres modifications à l'assurance-emploi, le gouvernement s'apprêterait à changer les définitions d'emploi convenable et non convenable, ce qui aurait des conséquences importantes pour ceux qui reçoivent des prestations.

"On est convaincu qu'on va obliger les prestataires d'assurance-emploi à accepter des emplois qui sont à des niveaux de rémunération plus bas et à des conditions de travail plus basses que ce qu'ils avaient lorsqu'ils étaient en emploi", a affirmé Jean Lacharité, vice-président de la CSN.

À l'heure actuelle, un prestataire de l'assurance-emploi n'est pas tenu d'accepter un emploi moins qualifié ou moins rémunéré que celui qu'il occupait avant de perdre son emploi, a rapporté M. Lacharité.

Le budget Flaherty parle effectivement de "jumeler les chômeurs canadiens et les emplois disponibles", ajoutant qu'une information pertinente en matière d'emplois est "essentielle à un retour au travail rapide pour les prestataires d'assurance-emploi".

Page suivante: Mécanismes d'appel 

À la une

Pourquoi j'ai perdu l'envie de voyager ou le cirque des compagnies aériennes

Il y a 34 minutes | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Le cirque des compagnies aériennes: tout pour vous décourager de voyager.

Renversement de Roe v. Wade: verra-t-on du «tourisme de l'avortement» au Canada?

Le Canada devrait se préparer à une augmentation potentielle du tourisme médical.

Le rêve américain semble bel et bien mort

BLOGUE INVITÉ. Ce rêve fut la raison d’arrivée pour des millions d’immigrants en quête d’un avenir meilleur.