Washington et Pékin ont encore beaucoup à faire dit le FMI

Publié le 17/01/2020 à 10:20

Washington et Pékin ont encore beaucoup à faire dit le FMI

Publié le 17/01/2020 à 10:20

Par AFP

La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva (Photo: Getty Images)

Les États-Unis et la Chine ont encore beaucoup à faire pour résoudre durablement leurs différends commerciaux mêmes si leur accord bilatéral est un pas en avant, a estimé vendredi la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva.

« Un accord important a été annoncé cette semaine, mais il reste fort à faire pour soigner les fractures existant entre les deux principales puissances économiques de la planète », a-t-elle commenté dans un discours devant le Peterson Institute for international economics (PIIE).

Au-delà de ces deux pays, « c’est tout le système commercial mondial qui a besoin de profondes améliorations », a-t-elle poursuivi. 

« À l’aube de cette nouvelle décennie », le problème principal reste « l’incertitude grandissante » relative à l’apaisement des tensions géopolitiques et au triomphe de la paix, concernant la possibilité de voir une trêve commerciale déboucher sur une paix durable et une réforme du commerce, dit-elle. 

L’incertitude aussi « quant à savoir si les politiques publiques pourront remédier aux frustrations et au mécontentement qui grondent dans de nombreux pays », a-t-elle observé. 

Si l’incertitude nuit à la confiance des entrepreneurs, à l’investissement et à la croissance, ce qui préoccupe des millions de personnes au jour le jour, c’est l’incertitude sur leur capacité à payer leurs factures à la fin du mois, sur la santé et le bien-être de leurs familles, « la peur constante d’être laissées pour compte », poursuit-elle.

 

Sur le même sujet

Le Canada fait une croix sur le libre-échange avec la Chine

18/09/2020 | AFP

Les relations entre Ottawa et Pékin sont en crise, a annoncé vendredi le chef de la diplomatie canadienne.

Devrons-nous nous soumettre à des standards technologiques chinois?

Édition du 09 Septembre 2020 | François Normand

CHRONIQUE. Dans les prochaines années, les entreprises canadiennes pourraient devoir se soumettre de plus en plus...

À la une

Comment croître grâce à la dette?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Toutes les dettes ne sont pas néfastes pour votre entreprise. Voici comment séparer le bon grain du mauvais:

Comment peut-on amadouer le crédit?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. La crise de la COVID-19 crée un stress financier important sur les entreprises.

Le plan d'affaires est-il essentiel au démarrage d'une entreprise?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. On ne «construit pas les pyramides sans avoir déjà construit un château de sable».