Unilinguisme de Michael Rousseau: Chrystia Freeland écrit au C.A. d'Air Canada

Publié le 08/11/2021 à 11:31

Unilinguisme de Michael Rousseau: Chrystia Freeland écrit au C.A. d'Air Canada

Publié le 08/11/2021 à 11:31

Par La Presse Canadienne

La vice-première ministre du Canada, Chrystia Freeland, a écrit une lettre au conseil d’administration d’Air Canada afin que l’amélioration du français de son chef de la direction, Michael Rousseau, figure parmi les facteurs déterminants de l’évaluation de son rendement annuel. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — La vice-première ministre du Canada, Chrystia Freeland, a écrit une lettre au conseil d’administration d’Air Canada afin que l’amélioration du français de son chef de la direction, Michael Rousseau, figure parmi les facteurs déterminants de l’évaluation de son rendement annuel. Elle demande également à ce que la connaissance du français devienne un «critère important» pour la promotion des postes.

Mme Freeland a adressé cette missive à Vagn Sørensen, président du conseil d’administration d’Air Canada, à la suite de la controverse soulevée par un discours en anglais seulement de M. Rousseau devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM). M. Rousseau s’était ensuite expliqué aux journalistes en évoquant un horaire trop chargé pour apprendre le français et a dit qu’il n’avait pas eu à communiquer en français même s’il vit au Québec depuis 14 ans. 

La vice-première ministre du Canada a une fois de plus exprimé la «déception» du gouvernement canadien à l’égard des «actions récentes» de M. Rousseau, et a fait valoir que «ses commentaires par rapport à l’utilisation de la langue française sont tout à fait incompatibles avec l’engagement qu’a pris la Société à l’égard des deux langues officielles depuis les tout premiers jours de la privatisation d’Air Canada».

Selon elle, les commentaires de M. Rousseau sont aussi «contraires aux attentes de nombreux Canadiens et Canadiennes — les clients et clientes d’Air Canada — à l’égard de leur compagnie aérienne nationale».

C’est pourquoi elle a soumis, après discussions avec les ministres des Transports, Omar Alghabra, et des Langues officielles, Ginette Petitpas Taylor, des mesures qui devraient être prises dans les plus brefs délais pour s’assurer de l’amélioration du français de M. Rousseau et de la connaissance du français dans les postes de direction d’Air Canada. 

Elle croit également que «le conseil d’administration devrait examiner les politiques et pratiques relatives à l’utilisation du français» chez Air Canada, et que «les résultats de cet examen devraient être rendus publics». 

Sur le même sujet

COVID: Air Canada suspend des vols vers les destinations soleil

Air Canada s’est engagé à rembourser intégralement les voyageurs touchés par la suspension temporaire de ces vols.

À surveiller: Air Canada, Suncor et Rogers Sugar

26/11/2021 | Catherine Charron

Que faire avec les titres d'Air Canada, Suncor et Rogers Sugar? Voici quelques recommandations d'analystes.

OPINION Lettre à Michael Rousseau: le langage est une habileté de direction
Édition du 24 Novembre 2021 | Robert Dutton
Titres en action: Uber, Canopy, Air Canada, Siemens, Ericsson
Mis à jour le 22/11/2021 | AFP et La Presse Canadienne
Titres en action: Air Transat, WestJet, Air Canada, Ryanair, ...
Mis à jour le 19/11/2021 | AFP et La Presse Canadienne

À la une

Conflit du bois d’œuvre: le prix des maisons fera-t-il plier Biden?

15/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Les démocrates sont en difficulté, tandis que la grogne monte contre la hausse du prix du bois et des maisons.

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Forte demande de bureaux en sous-location à Montréal

14/01/2022 | Charles Poulin

Premier trimestre d'absorption nette positive au pays en immobilier commercial