Une Rolex de James Bond aux enchères

Publié le 11/11/2011 à 13:32

Une Rolex de James Bond aux enchères

Publié le 11/11/2011 à 13:32

Par AFP

La maison d'enchères Christie's va vendre aux enchères une montre Rolex très spéciale portée par Roger Moore, alias James Bond, dans le film Live and Let Die (Vivre et Laisser Mourir), qui dispose notamment d'une "scie tournante".

"Le vendeur est un amateur européen qui aimerait rester anonyme", a déclaré à l'AFP le directeur international des montres chez Christie's, Aurel Bacs.

Le prix de cette "Rolex Submariner" grise en acier inoxydable est évalué par les experts entre 200 000 et 400 000 francs suisses (170 000 à 340 000 euros). Elle sera mise aux enchères lundi à Genève.

"Cette montre Rolex James Bond est unique. C'est une montre que Syd Cain, le fameux ingénieur qui travaillait pour les studios Eon, a converti pour le film Live and Let Die (Vivre et laisser mourir)", explique M. Bacs.

Elle dispose ainsi de plusieurs gadgets. Dont "une scie tournante, qui permet à Bond de se libérer dans une situation très très dangereuse", poursuit le responsable de la maison d'enchères.

"En outre", raconte-t-il, "cette montre (...) détient un aimant très très fort créant un champ magnétique, bien sûr prévu pour dévier les balles tirées sur Bond".

"Mais Bond dans le film utilise cette aimant pour déshabiller Mme Caruso au début du film", conclut le spécialiste en montres.

À la une

«On réinvestit dans la croissance pour capter les occasions qui se multiplient», Patrick Decostre, PDG de Boralex

Patrick Decostre, PDG de Boralex, a répondu à nos questions sur ses nouvelles orientations stratégiques et financières.

Boralex veut doubler sa puissance d'ici 2025, et encore d'ici 2030

Cette croissance se fera d’abord par la multiplication de son empreinte dans le solaire et aux États-Unis.

Boralex se lance dans le partage de terrains pour le solaire

14/06/2021 | François Normand

Comme les terrains sont rares, le producteur d'énergie verte se lance dans l’agrivoltaïsme avec la française Sun’Agri.