Un nouveau pavillon tout en lumière pour le MBAM

Publié le 15/06/2016 à 11:17

Un nouveau pavillon tout en lumière pour le MBAM

Publié le 15/06/2016 à 11:17

Par Carole Le Hirez

(Photo : Musée des Beaux-arts de Montréal)

Un musée ouvert sur la ville

Le nouveau Pavillon pour la Paix Michal-et-Renata-Hornstein, véritable écrin culturel ouvert sur la ville, accueillera ses premiers visiteurs le 9 novembre prochain. Il s’agit du deuxième pavillon construit par le Musée des beaux-arts de Montréal en 5 ans, après le pavillon Claire-et-Marc-Bourgie, inauguré en 2011. «Une expansion inédite », de l’aveu de Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef du MBAM. « C’est tout un atout qu’on donne au Québec et au Canada, c’est un leg majeur pour Montréal », a-t-elle ajouté lors d’une visite des différentes salles – encore vides - organisée pour les médias.


(Photo : Jérôme Lavallée)

Lumière et transparence

L’édifice de quatre étages, tout de verre, d’aluminium, de béton et de bois, est une ode à la simplicité, selon Paul Lavallée, directeur de l’administration du MBAM et responsable des travaux. Le bâtiment a été réalisé par Atelier TAG et Jodoin Lamarre Pratte, gagnants du concours d’architecture lancé en décembre 2012. Le bois, omniprésent, est du chêne blanc provenant des États-Unis. Il a été entièrement traité au Québec par Planchers Dava de Thetford Mines et Couvre-plancher Haute-Ville de Lac Beauport.


(Photo : Jérôme Lavallée)

Un pavillon qui s’autofinance

Le coût total du projet s’élève à 25 millions de dollars, soit 577 $ le pi2, un coût inférieur à ceux des autres musées canadiens, selon le MBAM. Le gouvernement du Québec a fourni 20,5 M$ et le fédéral 1,5 M$. Un don exceptionnel de 2 M$ de Michel de La Chenelière a permis de financer l’ajout d’un étage supplémentaire. Le budget de fonctionnement du nouveau pavillon, qui se chiffre à 700 000 par année, sera entièrement assuré grâce à un fonds d’autofinancement constitué par Michal Hornstein et des partenaires du secteur privé.


(Photo : Jérôme Lavallée)

Le leg d’un amoureux de Montréal

Les deuxième, troisième et quatrième étages du pavillon intégreront dans de vastes salles les 75 œuvres de maîtres anciens qui avaient été offertes en 2012 au musée par Michal et Renata Hornstein, à condition qu’un nouveau pavillon soit créé pour les accueillir. Elles feront partie des 700 pièces datant du Moyen Âge jusqu’à l’art moderne qui seront exposées sur les divers niveaux de galeries et dans les salles actuelles de la rue Sherbrooke. Au total, la cité muséale s’étendra désormais sur plus de 53 000 m2. «Seulement trois musées possèdent ce type de collection au Canada », souligne Nathalie Bondil. Décédé le 25 avril dernier, le mécène d’origine polonaise, qui a échappé aux camps de concentration avant de faire fortune au Canada, ne verra malheureusement pas l’aboutissement de ce projet qu’il voulait léguer à Montréal à l’occasion du 375e anniversaire.


(Photo : Jérôme Lavallée)

Relaxer et contempler

La Plage est un des nombreux espaces dédiés à la relaxation et à la contemplation qui parsèment les étages du pavillon. Surplombant la rue Bishop, réaménagée en Zone éducation-culture avec des œuvres d’art à ciel ouvert, on y découvre le Nœud Pivoine. Cette sculpture en forme de collier géant constitué de plus de 200 perles de verre a été réalisée par l’artiste français Jean-Michel Othoniel. Un sentier de la paix, composé d’œuvres conçues par le lauréat du concours du 1 %, Patrick Beaulieu, ainsi que par les quatre autres artistes qui ont participé au concours, proposera par ailleurs aux visiteurs un parcours parallèle reliant les différents étages.


(Photo : Jérôme Lavallée)

Guérir par l’art

Deux niveaux du nouveau bâtiment sont consacrés à l’éducation et à l’art-thérapie, discipline dans laquelle le musée a développé une expertise d’avant-garde ces dernières années, en collaboration avec l’Université Concordia. L’Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière, le plus grand dans un musée d’art en Amérique, abritera au sous-sol des ateliers, des vestiaires et une salle à manger. Au rez-de-chaussée se trouvent les aires d’accueil des visiteurs avec un espace lounge. Les nouveaux espaces permettront d’accueillir 12 ateliers, comparativement à sept actuellement. Première mondiale dans un musée, des salles seront réservées à la recherche clinique et abriteront des bureaux de médecins spécialisés en art-thérapie. Le nombre de participants aux différentes activités éducatives et thérapeutiques, qui atteint 307 000 aujourd’hui, pourrait dépasser les 400 000 grâce aux nouvelles installations, affirme Nathalie Bondil.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, digérant les données sur l'emploi

Mis à jour le 07/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street baissait vendredi midi, digérant le rapport mensuel américain sur l'emploi.

Titres en action: Magna International, Sun Life, Héroux-Devtek, Goldman Sachs...

Mis à jour le 07/08/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

COVID-19: Second Cup ferme davantage de cafés

Second Cup tente de s’ajuster au coup porté par la pandémie de COVID−19.