Un milliardaire négocie l'achat de deux îles pour les réfugiés

Publié le 14/09/2015 à 15:30

Un milliardaire négocie l'achat de deux îles pour les réfugiés

Publié le 14/09/2015 à 15:30

Par AFP

Le milliardaire égyptien Naguib Sawiris a annoncé lundi qu'il était en négociation pour l'achat de deux îles en Grèce pour y installer des milliers de réfugiés fuyant la Syrie et d'autres zones de conflit.


Le richissime homme d'affaires avait proposé début septembre à la Grèce et à l'Italie de leur acheter une de leurs îles avec l'objectif d'y accueillir des migrants. "Je leur fournirai des emplois grâce à la construction de leur 'nouveau pays'", avait-il indiqué sur son compte Twitter (voir notre article dans les 10 choses)


Depuis le début de l'année, plus de 430.000 personnes, notamment des Syriens, fuyant la pauvreté ou les conflits dans leur pays d'origine ont traversé la Méditerranée dans l'espoir de rejoindre l'Europe. Près de 2.800 ont péri ou disparu, selon l'Organisation internationale pour les migrations.


«J'ai identifié deux îles en Grèce (...) et je suis actuellement en contact avec leurs propriétaires. Nous sommes prêts à négocier avec ces derniers à condition que le gouvernement grec donne son accord pour accueillir le plus grand nombre de réfugiés possible», a déclaré M. Sawiris lundi dans un communiqué sur Twitter.






«Nous attendons le feu vert de la Grèce pour lancer les démarches administratives en vue de l'arrivée des réfugiés», a-t-il ajouté.


M. Sawiris a dit qu'il se réunirait avec des représentants du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés pour discuter des moyens de coopération possibles.


Selon lui, une île porterait le nom d'Aylan, en référence au petit garçon syrien noyé en mer et dont le corps gisant sur une plage de sable en Turquie avait ému le monde entier.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Retour de la Grèce sur les marchés avec succès

25/07/2017 | AFP

«Succès absolu», selon le gouvernement qui a émis un obligation à 5 ans à un taux inférieur à celui de son prédécesseur.

Bourse : le calme avant la tempête?

BLOGUE. Les mauvaises nouvelles quant à l'endettement des pays développés risquent de perdurer très longtemps!

À la une

La gentillesse, un vilain défaut au travail?

BLOGUE. Curieusement, trop de gentillesse peut nuire à la performance d'une équipe, et même de l'entreprise...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés lundi

Il y a 19 minutes | LesAffaires.com et AFP

«Trump parle maintenant d'un accord commercial avec la Chine signé rapidement.»

Fiat Chrysler propose une fusion avec le constructeur français Renault

Il y a 33 minutes | La Presse Canadienne

L'alliance existante de Renault avec les groupes japonais Nissan et Mitsubishi pourrait se poursuivre.