Signes des temps

Publié le 07/01/2010 à 15:16

Signes des temps

Publié le 07/01/2010 à 15:16

Par Jean-Paul Gagné

Blogue.

Les Chinois ont acheté environ 13,5 millions (M) de voitures et camions légers en 2009, en hausse de 44 %, dépassant de loin les Américains qui en ont acheté pour environ 10,4 M, un creux de 27 ans.

Les ventes de voitures et de camions légers aux États-Unis ont diminué l’an passé de 20 % et elles étaient en baisse de 40 % sur les 17,4 M d’unités vendues en 2000. En 2008, la chute avait été de 2 000 véhicules.

Une première

C’est la première fois que les Chinois achètent plus de voitures que les Américains. De plus, la très grande proportion des voitures vendues en Chine sont assemblées en Chine.

Cette performance démontre qu’il y a une classe aisée très importante en Chine. On parle de 250 à 300 millions de Chinois qui sont dotés d’un pouvoir d’achat élevé, ce qui se compare à la population entière des Etats-Unis, qui est de 307 millions.

La Chine compte 1 339 millions d’habitants, ce qui représente un potentiel de consommation énorme. Avec la croissance économique de son produit intérieur brut (PIB), qui aurait été de 8,5-9 % en 2009 (on n’a pas encore les chiffres définitifs), alors que les pays industrialisés sortent difficilement de la récession, la Chine est appelée à devenir une puissance économique majeure et probablement à remplacer les États-Unis à ce titre dans la décennie 2020.

Autres données qui devraient être un signe des temps: 1. le PIB chinois dépassera  le PIB japonais en 2009, ce qui en fera la deuxième puissance économique au monde; 2. la Chine est devenue en 2009 le premier pays exportateur de marchandises, devançant l'Allemagne (selon les données des 10 premiers mois de 2009).

Volvo et Saab

Le développement spectaculaire de l’industrie automobile chinoise pourrait être pour la Chine ce que fut cette industrie pour les États-Unis.

La production chinoise vient surtout de partenariats entre des sociétés chinoises et des fabricants étrangers, comme l’ont faits GM, Volkswagen, Toyota, Honda, Ford et d’autres, mais aussi de manufacturiers chinois, dont les produits sont de qualité inférieure. Pour le moment, la stratégie des fabricants chinois n’est pas de viser la perfection d’assembler des produits de qualité acceptable pouvant être vendus à des prix raisonnables.

Par contre, cette stratégie évoluera vers des produits de meilleure qualité et c’est la raison de l’achat en cours de Volvo par Geely (on parle d’un prix de 2 milliards de dollars) et de plateformes de modèles de Saab (9-5 et 9-3) par BAIC. GM a aussi vendu en juin dernier sa division Hummer à une société chinoise de production de machinerie lourde.

Il faudra quelques années avant de voir apparaître des voitures chinoises sur les grands marchés étrangers et Volvo pourrait être un fer de lance à cet effet.

Ventes en 2009

Pour les fabricants étrangers, la Chine a été un marché extraordinaire en 2009.

GM et son partenaire ont vendu en Chine 1,82 M d’unités, en hausse de 66,9 %. GM y vend une Buick, qui s’avère être une des voitures les plus populaires en Chine.

Volkswagen y a vendu 1,4 M d’unités, en hausse de 36,7 %. Sur ce nombre, 1,12 M de voitures ont été assemblées en Chine. La marque VW a été la plus vendu, mais le géant allemand a aussi livré à des Chinois 159 000 Audi, 484 Bentley et 118 Lamborghini.

Toyota n’a pas été en reste avec 709 000 unités vendues, en hausse de 21 %. Honda suit avec des ventes de 576 000 unités, en croissance de 22,5 %. Nissan y a réalisé des ventes de 515 000 voitures passagers, en hausse de 44 %. Ford a aussi accru ses ventes de 44 % pour les porter à 441 000 unités, alors que le partenariat Ford-Mazda a déclaré des ventes de 316 000 unités en hausse de 55 % sur 2008.

Parmi les grands fabricant étrangers, Chrysler fait figue de parent pauvre puisqu’elle n’assemble pas de voitures en Chine. Elle n’y aurait vendu que 16 000 Jeep, Dodge et Chrysler.

Ralentissement en 2010

La super performance de 2009 ne se répétera pas en 2010, alors que les ventes en Chine ne devraient progresser que de 5 à 6 % selon certains experts.

Néanmoins, il y a fort à parier que le marché chinois restera plus important que celui des États-Unis, où l’on observe un déclin. Compte tenu des 10 M de voitures et camions légers neufs qui ont été achetés par les consommateurs américains en 2009 et de la mise en rancart de 16 000 unités, le parc automobile américain a diminué de 4 M d’unités à 246 M d’unités, soit la première baisse en 65 ans.

Changement de tendance

Le ratio de propriété y demeure très élevé aux États-Unis puisqu’on y retrouve autant de voitures qu’il y a de personnes en âge de conduire. On estime toutefois que ce ratio amorcerait une tendance à la baisse. Au Canada, il y aurait trois voitures pour quatre personnes en âge de conduire.

Si le ratio américain devait se rapprocher du ratio canadien, ce sont des millions de voitures qui se vendraient en moins aux États-Unis pendant les prochaines années. L’effet serait dévastateur pour l’industrie automobile américaine et un autre signe des temps dans la concurrence que se livreront de plus en plus les États-Unis et la Chine pour la domination de l’économie mondiale.

Croyez-vous que la Chine en viendra à dépasser les États-Unis comme première puissance mondiale ?

 

À la une

Cinq régions passent en zone orange

Mis à jour le 03/03/2021 | lesaffaires.com

Ce sont régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de la Mauricie, de l’Estrie, du Centre-du-Québec.

Le Québec pourrait passer au orange, sauf dans le grand Montréal

Les yeux des régions en zone rouge sont ainsi tournés mercredi après-midi vers le premier ministre.

La COVID-19 a fait baisser l'espérance de vie au Québec

La hausse du nombre de décès enregistrés au Québec en 2020 est attribuée à la pandémie de COVID-19.