Québec: outre des exceptions, ce sera la fin du port obligatoire du masque samedi

Publié le 13/05/2022 à 08:21

Québec: outre des exceptions, ce sera la fin du port obligatoire du masque samedi

Publié le 13/05/2022 à 08:21

Par La Presse Canadienne

Le port du masque demeure toutefois recommandé pour les personnes vulnérables, comme celles qui sont âgées ou qui ont des conditions médicales qui les mettent à risque. (Photo: La Presse Canadienne)

Le port du masque ne sera plus obligatoire dans les endroits publics du Québec à compter de la nuit de samedi, sauf dans les transports en commun et les endroits où l’on donne des soins, tels les hôpitaux, les CHSLD et les cliniques médicales.

La décision a été annoncée le 4 mai dernier par le directeur national de santé publique par intérim, le docteur Luc Boileau.

Le docteur Boileau a précisé que l’obligation du port du masque sera aussi levée dans les centres de la petite enfance, les écoles et le transport scolaire à compter de samedi également.

Le port du masque demeure toutefois recommandé pour les personnes vulnérables, comme celles qui sont âgées ou qui ont des conditions médicales qui les mettent à risque.

D’ailleurs, vendredi, l’Association des Patients Immunodéficients du Québec (APIQ) a fait part de ses inquiétudes. Elle rappelle que les personnes souffrant de problèmes immunitaires devront continuer à prendre les précautions nécessaires pour éviter le risque de conséquences graves, voire fatales, sur leur santé. Elle demande donc à toute la population de rester accommodante envers ces personnes.

La décision du retrait du port obligatoire du masque a été prise parce que les indicateurs de la COVID-19 sont à la baisse depuis plusieurs jours, qu’il s’agisse du nombre de cas, du nombre d’employés de santé qui sont positifs, le nombre d’hospitalisations, de même que les absences des élèves du primaire et du secondaire.

La santé publique québécoise se prépare quand même à l’arrivée d’une septième vague de coronavirus prévisible à l’automne.

Le docteur Jean Longtin, microbiologiste-infectiologue au CHU de Québec-Université Laval, a récemment fait valoir que le Québec n’était pas à l’abri d’un nouveau variant et que la santé publique devra alors se poser les mêmes questions que pour les vagues précédentes, à propos de l’efficacité vaccinale et de l’immunité naturelle. Il s’attend à ce qu’une autre campagne de vaccination soit requise à ce moment. 

Luc Boileau a affirmé que le Québec fera tout pour éviter une réintroduction des mesures sanitaires coercitives. Il prévoit que les gens vont spontanément avoir des réflexes de protection s’il devait y avoir des situations qui l’exigeraient.

Sur le même sujet

Refus de porter le masque au travail: la plainte d'une travailleuse rejetée

La salariée s’était adressée au Tribunal administratif du travail, en invoquant la Loi sur les normes du travail.

Les compagnies aériennes voient le bout du tunnel de la COVID-19

20/06/2022 | AFP

L'Association internationale du transport voit toujours la fréquentation retrouver les chiffres d'avant-crise en 2024.

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.