Québec investit 3,3 millions $ pour un hôtel à Kahnawake

Publié le 26/11/2021 à 10:26

Québec investit 3,3 millions $ pour un hôtel à Kahnawake

Publié le 26/11/2021 à 10:26

Par La Presse Canadienne

Le Grand cercle, un événement d’échanges et de réseautage entre entrepreneurs autochtones, gens d’affaires et députés de la province, a pour but de favoriser «la pleine participation des Nations autochtones à notre économie», avait expliqué le chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL), Ghislain Picard, jeudi. (Photo: La Presse Canadienne)

«Le gouvernement soutiendra un projet hôtelier de la communauté de Kahnawake» par un investissement de 3,3 millions $, a annoncé vendredi le ministre responsable des Affaires autochochtones, Ian Lafrenière, dans son allocution d’ouverture de la seconde journée du Grand cercle économique des peuples autochtones et du Québec.

Le Grand cercle, un événement d’échanges et de réseautage entre entrepreneurs autochtones, gens d’affaires et députés de la province, a pour but de favoriser «la pleine participation des Nations autochtones à notre économie», avait expliqué le chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL), Ghislain Picard, jeudi. 

L’APNQL, qui a organisé l’événement conjointement avec le gouvernement provincial, a lancé aux élus et aux entrepreneurs un appel aux engagements en ce sens.

Déjà, Hydro-Québec s’est engagée à «approfondir et solidifier notre dialogue» avec les Autochtones, et a reconnu l’histoire «parfois douloureuse» que la compagnie partage avec ces peuples, dans le but de «tirer des leçons pour l’avenir», a déclaré sa présidente-directrice générale, Sophie Brochu. «Le développement énergétique doit se faire en coopération avec les Premières Nations et les Inuits», a-t-elle ajouté, promettant de «valoriser le potentiel autochtone dans toutes les sphères de la vie économique d’Hydro-Québec».

Elle a cité le parc éolien Apuiat, ainsi que le partenariat avec le Conseil Mohawk de Kahnawake pour exporter de l’électricité à New York, comme exemples de projets développés en collaboration.

Potentiel inexploité

La grande cheffe de Kahnawake, Kahsennenhawe Sky-Deer, a salué le projet, mais ajouté que sa communauté est encore «en manque de grands partenariats» pour assurer son développement économique.

«Nous avons un potentiel inexploité», a-t-elle lancé. L’autoroute qui traverse le territoire voit une grande circulation chaque jour, et pourrait donc abriter des entreprises comme un Target ou une usine d’Amazon, a-t-elle plaidé.

De plus, «en ce moment, nous avons vraiment besoin de grands projets immobiliers dans notre communauté».

Elle a cependant mis en garde contre l’expropriation de son peuple pour laisser la place à des compagnies, une pratique d’après elle courante. «Nous n’abandonnerons pas un pouce de plus.»

 

Cet article a été produit par Clara Descurninges avec le soutien financier des Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles. 

Sur le même sujet

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.