Québec Amérique poursuit Druide informatique

Publié le 16/11/2012 à 11:08

Québec Amérique poursuit Druide informatique

Publié le 16/11/2012 à 11:08

Par La Presse Canadienne

Québec Amérique a demandé à la Cour supérieure du Québec de lui accorder une ordonnance de sauvegarde pour contraindre la firme Druide informatique à retirer des tablettes son produit Antidote 8.

Québec Amérique avait intenté, en août dernier, des procédures judiciaires contre Druide concernant l'utilisation de contenus du Dictionnaire Visuel dans le logiciel Antidote HD, lancé le 20 octobre 2009.

Québec Amérique a expliqué par voie de communiqué qu'elle désirait, de cette façon, se prémunir contre toute nouvelle utilisation non autorisée des contenus du Dictionnaire Visuel dans le logiciel Antidote. Elle réclame 675 000 $ en dommages pour les torts causés.

Druide aurait néanmoins procédé, le 5 novembre 2012, à la mise en marché d'une nouvelle édition d'Antidote, Antidote 8, qui intégrerait des illustrations et de la terminologie tirés du Dictionnaire Visuel.

Québec Amérique prétend que Druide contrevient ainsi aux règles d'usage dans l'édition en procédant à la vente de son logiciel sans contrat ou entente signée, et de surcroît sans avoir reçu au préalable quelque accord de Québec Amérique.

La maison d'édition s'est donc adressée aux tribunaux pour obtenir une ordonnance de sauvegarde qui empêcherait Druide de vendre son produit Antidote 8 d'ici la tenue du procès.

À la une

Bourse: Wall Street focalisée sur le redémarrage de l'économie

Mis à jour le 01/06/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La perspective du redémarrage progressif de l’économie l’emporte sur les inquiétudes.

Titres en action: Cineplex, Bell Canada

Mis à jour le 01/06/2020 | La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Tensions raciales: report du lancement de nouveaux produits

01/06/2020 | AFP

«Pour l’instant (...) il faut surtout permettre à des voix plus importantes d’être entendues», a justifié PlayStation.