Produits verts : les fabricants mentent à tour de bras, selon TerraChoice

Publié le 02/11/2010 à 15:11

Produits verts : les fabricants mentent à tour de bras, selon TerraChoice

Publié le 02/11/2010 à 15:11

Plus de 95 % des produits de consommation qui ont des prétentions vertes commettent  au moins l'un des «péchés» de mascarade écologique, selon une étude publiée par TerraChoice, une entreprise spécialisée en marketing environnemental et membre du réseau mondial Underwriters Laboratories.

L'étude intitulée «Péchés de mascarade écologique : édition familiale» conclut également que les grandes surfaces proposent davantage de produits «verts» et de produits munis de certifications écologiques légitimes que les petits magasins «verts» de style boutique.

La mascarade écologique est le fait de tromper les consommateurs à propos des pratiques environnementales d'une entreprise ou des avantages environnementaux d'un produit ou service.

«La mascarade écologique est un problème qui touche nombre d'industries, et pour le prévenir il faut surtout plus d'éducation et de sensibilisation», a déclaré Stephen Wenc, président d'UL Environment, un organisme de contrôle et de certification. «Nous espérons que les tendances et conseils identifiés par cette étude contribueront à encourager nos partenaires commerciaux à partager en toute confiance et convenablement leurs réalisations écologiques avec leurs consommateurs».

L'étude de 2010 révèle que la mascarade écologique a légèrement diminué depuis 2009 : 4,5 % des produits sont maintenant «exempts de péché», contrairement à 2 % en 2009.

«L'augmentation de seulement 2 % à 4,5 % peut sembler insignifiante, mais nous constatons que c'est un signe précurseur d'une tendance positive à long terme», a déclaré Scott McDougall, président de TerraChoice.

TerraChoice a aussi trouvé une augmentation de 73 % du nombre de produits «verts» sur le marché par rapport à 2009. «Voilà d'excellentes nouvelles et cela démontre que les consommateurs font évoluer le monde en demandant des produits plus verts et que les spécialistes du marketing ainsi que les fabricants doivent en tenir compte», a ajouté M. McDougall.

Cette troisième étude annuelle de TerraChoice a examiné 5 296 produits munis de prétentions environnementales au Canada et aux États-Unis. Entre mars et mai 2010, les chercheurs ont visité 19 détaillants au Canada et 15 aux États-Unis. Parmi les faits saillants :

-Les produits verts ont augmenté de plus de 73 % par rapport à 2009.

-Plus de 95 % des produits de consommation qui prétendant être verts sont coupables d'au moins un des «péchés» de mascarade écologique.

-4,5 % des produits sont maintenant exempts de péché, comparativement à seulement 1 % en 2007.

-100 % des jouets et 99,2 % des produits pour bébé sont coupables d'une certaine forme de mascarade écologique.

-Les prétentions concernant l'absence de bisphénol A ont augmenté de 577 % depuis l'étude de 2009 et apparaissent plus fréquemment sur les jouets et produits pour bébé que dans toutes les autres catégories examinées.

-Les prétentions concernant l'absence de phtalates ont augmenté de 2 550 % depuis 2009.

-Les grandes surfaces sont beaucoup plus susceptibles de stocker des produits «exempts de péché» que les magasins de style boutique.

-Les catégories telles que les matériaux de construction, construction et matériel de bureau comprenaient plus de produits « exempts de péché» que les catégories où l'expérience «verte» est moins courante, comme celles des produits pour bébé, des jouets et des produits électroniques.

-Le bon éco-étiquetage contribue à prévenir (mais n'élimine pas) la mascarade écologique : des produits certifiés par une tierce partie reconnue, plus de 30 % étaient exempts de péché.

Cliquez pour télécharger un exemplaire de l'étude «Péchés de mascarade écologique».

 

À la une

Voici comment éviter les salutations gênantes

Il y a 4 minutes | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Un coude tendu n'aura jamais causé autant d'inquiétudes qu'au retour au bureau.

Vérification: le gouvernement libéral emprunte-t-il 424 M$ par jour?

Il y a 3 minutes | La Presse Canadienne

«Chaque jour, Trudeau emprunte 424 millions $» ― Publicité du Parti conservateur du Canada (PCC).

Mandat de grève voté dans les CPE de Montréal et Laval

Il y a 8 minutes | La Presse Canadienne

Selon la FSSS-CSN, le mandat de grève a été doté «à forte majorité», mais les chiffres exacts n’ont pas été dévoilés.